MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Histoire dont On est les Her... protagonistes principaux...

40 ans Puerto Bananas 1739
Une super histoire avec DaylightDies (ouaiiiiis !!!!!) Carmine (ouaiiiiiis !!!!!) et Moutonoir (ouaaiiiis!!!!!) ! (enfin pour le moment)
Nos trois heroines aux prises avec le crime !



 
line-height: normal">Cette histoire se déroule du temps ou j’étais bien jeune … C’était en septembre 1963. Grâce au camarade Mao, notre beau pays était riche et prospère, tout le monde avait du riz et du jiang you pour l’arroser copieusement, et ainsi oublier le manque de viande. C’était une belle période, nous n’avions pas d’analphabétisme, car nous avions un concentré de connaissances dans le petit livre rouge, ni vagabonds (ils disparaissaient mystérieusement), ni révoltes populaires (il n’y avait nulle raison de se révolter d’ailleurs) …


J’étais alors une jeune recrue du commissariat principal de Nanchang, dans la province du Jiangxi. Notre province est certainement la plus belle de toutes, bien que je n’aie jamais pu le vérifier, nos camarades leaders, dans leur grande sagesse, ayant interdit les déplacements de populations.
Voyager était toute une histoire, il fallait passer au bureau avec son certificat d’enregistrement de domicile, donner les raisons de son voyage, la durée escomptée, l’endroit ou nous comptions loger, chez qui… ensuite le bureau faisait vérifier le casier politique de l’herbergeur, tout ça pour finalement refuser, car il ne faut pas encourager les migrations. Grande était la sagesse des camarades dirigeants !


Mais j’ai oublié de me présenter ! Mon nom est Yang Hei que l’on pourrait traduire par « mouton noir ». Mes parents m’ont ainsi nommée pour que je n’oublie pas de rester humble en servant l’unité nationale, car ma vie sans la patrie ne valait pas plus que celle du mouton ; mais en même temps la viande du mouton ne nourrit-elle pas une famille toute entière ? Etre humble et fière, voilà le message qu’ils voulaient m’inculquer dès la naissance.
Mais peut être aussi que quand mon auguste père a vu mes cheveux tout bouclés et ma peau foncée pour la première fois, il a soupçonné que mon véritable géniteur était le pasteur de la mission Gospel en visite diplomatique en Chine ? Enfin, il eut une entrevue avec mère, et celle ci disparut mystérieusement peu de temps après… Il faut dire qu’à l’époque on ne divorçait pas…


J’ai donc grandi dans l’amour du pays et de ses leaders, de la vérité et de la justice. Et c’est tout naturellement que je demandais à rejoindre les unités de police.


......................................................................................


Dans mon unité de travail, il y’avait aussi TianGuangDies, car elle naquit alors que les derniers rayons du soleil mourraient sur l’horizon. Son père, se piquant de connaître l’anglais, voulut la nommer DaylightDies, mais c’était sans compter le bureau de planification familiale qui décida qu’avec un tel nom elle aurait du mal à s’adapter, et que de toute façon un nom étranger n’étant ni souhaitable ni règlementaire, et lui intima l’ordre de siniser immédiatement le nom du bébé.


Curieuse enfant que DaylightDies ! Elle caressait l’espoir d’être une intellectuelle et de rentrer à l’universite de TsingHua de Pékin. C'est vrai qu'elle avait lu des ouvrages introuvables a la FNAC (Foire Nationale des Arts Communistes). Mais le bureau de l’éducation, qui sait toujours mieux ce qui est bon pour nous, décida d’en faire une policière, et c’est ainsi qu’elle se retrouva à la troisième division du commissariat de Nanchang.

Le tissus de ses manches suffit à peine à sêcher ses larmes, mais elle se soumit de bonne grâce aux sages décisions de l’administrations
Elle conserva cependant des livres interdits dans sa bibliothèque, notament des ouvrages pornographiques étrangers tels que Madame Beuverie de Flaubert ou encore l’Amant de la Camarade Chatterley. Nous étions scandalisées par la teneur de ces pages ; pour être sûres de ne jamais tomber dans l’erreur et la décadence de l’occident, nous relisions inlassablement ces passages honteux qui nous laissaient l’interieur des cuisses aussi humides que les rives du YangTse.

............................................................................................................

Le meilleur, c’était quand nous étions rejointes par la camarade HongQi. Quant à elle, ses parents voulaient l’appeler Carmine, mais le Bureau est encore une fois intervenu dans son inénarrable sagesse en soulignant qu’une couleur en guise de prénom n’était pas très règlementaire, et ont fortement suggéré d’y rajouter autre chose. C’est ainsi que le bébé camarade Carmine est devenue le bébé camarade Drapeau Rouge National.

Jamais on ne vit policière aussi zélée. Elle tenait à vérifier en personne toute délation, première sur place aux perquisitions, aucun trafiquant d’alcool et de bons de rationnement ne pouvait lui échapper ! Ensuite, elle se faisait un devoir de faire disparaître personnellement quantités et quantités de litres de spiritueux saisis

Une fois, et une fois seulement, la lutte nous parut presque perdue : nous venions d’arréter des marins russes cherchant à cacher toute une cargaison de vodka.
Carmine, n’écoutant que sons sens du devoir, se mit a ouvrir les bouteilles et en engloutir le contenu, pour protéger les enfants de la patrie ! Nous ne pouvions laisser notre amie se sacrifier, aussi nous nous mîmes nous aussi à boire, et à boire sans fin. La fin –de la cargaison- était proche, et l’alcool nous faisait tenir des propos incohérents. Ainsi, nous avons critiqué une nuit entière l’incohérence du régime, le nationalisme sauvage, le communisme féroce, le culte du Parti, le sacrifice de notre induvidualité… Heureusement, au petit matin, le cauchemar prit fin et nous nous aperçumes que nous vivions toujours en Chine, et non en union soviétique !
41 ans paris 3592
j'en reste sans voix :shock:
attends je vais boire un tit coup et je reviens :drinking:
41 ans paris 3592
tjr pas retrouvé ma voix.......
carmiiiiiiine , dis quelque chose pour une fois!!!!
39 ans 69 4262
Q-q--qqquo-uoi-quoiii? Burrrp (rot sonore limite odorant) Mais où donc est passé ma b-bb-out''burp''eille????

Et pourquoi ai je uen bite poilue sur mon ventre? Oh un marin russe....
41 ans paris 3592
bon j'ai retrouvé ma voix mais ce que je vais dire est pas drôle,même pas un peu, même pas en ayant un humour de merde, c le pb.
Moutonnette, ce que tu as ecrit, c super. C inventif, c drôle, c pleins de références, j'aime!
tu en fais bcp des trucs comme ça?
tain, du coup, vais pas aller voir matrix...... :silly:
nan je déconne je vais y aller quand même.... en tout cas, toutes mes félications les plus éthyliques!!!!! et si tu as une suite, une autre ébauche, d'autres essais dans ce gout là, je veux bien être ta première lectrice!
pleins de bibi!
42 ans barcelona 5852
Moutonoir tu écris trop bien !!!...allllez s'te plait donne moi des cours :D

(Ou accessoirement tu peux toujours écrire un article pour le mag :idea: ....)

DLD, perso après avoir vu matrix 2, son scénario vide, ses clichés à 2 centimes "homme vs machine", "orgie futuro-tribale" etc, et surtout ses dialogues gràaavissimes ou tu es à la fois affligé et pété de rire : le manque de sens des paroles comblé par le ton et l'attitude gràve de celui qui les prononce, g décidé de boycotter le 3 qui dans l'ordre des choses ne devrait être qu'une giga pub pour djeuns.
Enfin bon c mon avis :?

Et pis au moins le prochain texte de Moutonoir, on le trouvera pas en téléchargement avant sa sortie officielle :lol:

Moutonoir : La suite, la suite, la suite !!! ;)
40 ans Puerto Bananas 1739
Bah la, c'est vous qui me laissez sans voix ! :oops:

Je pensais juste faire une petite enquete dont on est les heros... j'me sens toute intimidee maintenant !

Ben Merci ! :D :D :D

Promis, des que l'immonde virus en vacances dans mon PC - qui m'empeche d'ouvrir mes documents word arf !- est vire, je mets la suite, avec de nouveaux personnages surprise :o :o !
40 ans Puerto Bananas 1739
ouaiS LA SUITE ! avec toujours DalightDies(ouais !!) Carmine (mega fun!!!) Moutonoir (ouais !!!) mais aussi Tigroutte (hourah !!!) et Moonbeam (top cool !!)

Episode II : Ou l'on decouvre avec effroi que le vice occidental a depasse nos frontieres ...



Une enquête nous occupa fort en cette année 1963. Les démons du capitalisme et du Soviet Suprème grondaient à nos portes avec plus de rage encore. Entourés d'ennemis, mais fiers et vaillants, nous entrions a peine dans notre Glorieuse Revolution Culturelle : les générations futures en parleraient avec une larme d’émotion au coin des cils !

Nous brûlions tous les livres porteurs du germe maléfique avec ferveur, les soi-disant classiques anciens qui n’étaient en réalité que fumisterie et mystification pour garder le peuple dans l’obscurantisme, ainsi que toute publication occidentale. DaylightDies fronçait le sourcil, et mit à l’abri sa collection privée.

Hélas ! Un abominable délateur -que la honte soit sur lui, son père et sa mère, ses grands pères et grands mères, ses enfants jusqu'a la septième géneration et même au delà!! - guidé par la jalousie et sa mauvaise nature, dénonca notre collègue et osa meme la traiter d'intellectuelle dans une diatribe enflammée !
Bien que nous ayons pu laisser intervenir le SS - le bureau de La Sécurité et de la Surveillance-, qui dans sa grande clairvoyance n’aurait pu qu’innocenter notre amie, nous préférâmes nous occuper nous même de l’affaire. Bien entendu, notre confiance en l’administration était absolue mais nous ne voulions pas surcharger d’avantage leurs journées. Pour ne pas risquer de les déranger, nous nous arrangeâmes pour que rien de cette histoire ne filtre jusqu’à leurs oreilles.

Le voisin du dit malfrat accepta de collaborer avec nous et le dénonca comme intellectuel au mode de vie occidental bourgeois. Nous fîmes une perquisition immédiate et nous découvrimes quantité de choses illégales ! Des bouteilles d’alcool ! Des cigarettes de contrebande ! Des livres interdits ! Quand le SS intervint, l’honneur de Daylight avait été lavé de tout soupçon, le bon citoyen était récompensé et le malfaiteur fut arrété et puni. Je me rachetais des cigarettes, Carmine perquisitionna dans les bars mal famés de la rue Yuebing et se refit un stock de Gin, quant à Daylight... Ses manches durent encore éponger des flots de larmes sachant qu’elle avait peu de chances de retrouver les oeuvres poétiques complètes de Li Bai, parties en fumée sur la place publique !


.........................................................................

Le 7 septembre très précisement, notre chef de division, la camarade XiaoMao, entra dans notre bureau... Comme tous les jours en fait, mais ce matin là, son regard était illuminé d’une étincelle rougeoyante comme si elle avait trop bu… Comme tous les jours, certes, mais ce matin, on aurait dit qu’elle avait particulièrement abusé du ZhongGuo JingJiu.

Notre chef XiaoMao (ce qui signifie petit chaton) était une femme de caractère ! Ses parents avaient voulu l’appeler Tigroutte, mais le bureau de planification familiale intervint et décida finalement qu’un bébé destiné à devenir une fraîche jeune fille ne pouvait s’appeler Tigrequelque-chose.
Pour la boisson, nul ne valait notre camarade en chef ! La seule qui lui tenait tête était Carmine, déjà bien au dessus du seuil normal pour un mortel. Elle nous interpella avec autorite :

- Mouton ! Daylight ! Carmine !

- Chef camarade chef oui chef camarade chef ???

- Un attentat terrible vient d’être perpétré au Centre National de la Propagande Intérieure ! La decadence de l’ouest a encore frappé ! Le mode de vie occidental bourgeois s’est introduit dans nos foyers pour tenter de nous pervertir !

- Nous y allons de ce pas camarade chef !
repondimes nous, alors que l'horreur se peignait sur nos traits. Nous imaginions deja le pire... et nous avions raison.

- Inutile, repliqua t-elle, la pièce à conviction principale a été ramenée ici. Le problème est de taille comme vous allez le voir, il faut absolument élucider ce mystère, car le discrédit pourrait être porté sur le CNPI !

........................................................................................................

Alors, entra dans la pièce un homme que nous reconnûmes tout de suite. C’était l’illustre Yue ZhongZi !! Nous savions qu’il avait fait de nombreux voyages en occident, accompagnant les délégations officielles, et que son bureau regorgeait d’objets hétéroclites. En d’autres mains que les siennes, ils auraient constitué un danger pour la morale de la population, mais sa force de caractère était telle qu’il pouvait les manier sans crainte que son esprit ne tombe sous leur séduction maléfique.

Ainsi, il pouvait manger plus de 5 hamburjets –honteuse copie américaine de nos baozi nationaux, les petits pains fourrés à la viande- sans aussitôt en vomir, et en redemander ! Il pouvait loger dans les plus grands palaces, sans que jamais son humilité n’en soit affectée ! Il pouvait lire les écrivains et les textes les plus perfides, sans que jamais son esprit ne soit altéré ! Il multipliait d’ailleurs les expéditions périlleuses au service de notre gouvernement populaire, et il revenait toujours plus endurci et motivé pour y retourner !
A l’étranger, il se faisait appeler Moonbeam (traduction littérale de son nom) pour flouer les américains. Et jamais nos ennemis ne l’auraient démasqué !

Moonbeam parla dans un silence révérencieux :

Camarades, je suis enchanté de faire votre connaissance. Comme la camarade Tigroutte vient de vous l’apprendre, le discrédit vient d’étre jeté sur le CNPI. Un objet immonde a été retrouvé dans le toilettes, et nous voulons que le coupable.

Sous nos yeux ébahis, il sorti un journal étrange dans un sac plastique, avec des femmes occidentales aux cheveux que nous aurions qualifié de jaune, dans des postures très étranges…

Ceci, camarades, est ce que l’on appelle un MAGAZINE PORNO LESBIEN !

Nous ne comprimes pas la signification du mot, et fîmes cercle autour de lui. Sur ce qui semblait étre la couverture de ce livre étrange, tel que l’on en avait jamais vu, les dites femmes occidentales semblaient nous inciter à nous rapprocher.

-Cet objet a été oublié dans le coin des commodités, commença t-il.

- Hommes ou femmes ? demanda Daylight, dont l’ esprit d’enquétrice
avait pris le relai, tandis que Carmine se taisait, visiblement mal à l’aise.

- Hommes ! Heureusement qu’un camarade de confiance l’a découvert ! Certaines pages ne peuvent étre ouvertes pour une raison que nous ignorons encore, mais nous y travaillons. Ecoutez, vous ne pouvez imaginer le danger que représente une telle horreur pour la population. Ouvrons le ensemble…


.........................................................................................................

Nous enfilâmes des gants, et Moonbeam ouvrit le document. Ce qui s’étala sous nos yeux était inimaginable ! Si le public savait ! Des femmes nues partout, dans des postures inconvenantes et incroyables ! C’ était atroce. Carmine sortit prestament son eventail pour se ventiler, rouge de honte devant un tel spectacle. L’ambiance changea du tout au tout dans le bureau, l’air devint chaud et irrespirable, la puissance magique de l’objet rayonnait d’ondes maléfiques !
Moonbeam, en vétéran du vice occidental, commentait les images :

- Regardez ici, n’est ce pas abominable ? Est une femme que ceci ?

Nous tendions le cou pour ne rien rater… de ses précieuses explications, nous n’en croiyons toujours pas nos yeux !

- Observez ! On leur voit les cotes ! Sur les hanches les os sont saillants ! Leurs fesses sont pointues !

- Euh ? Camarade Moonbeam ? l’interrompit Tigroutte, Je crois que ce n’est pas la question qui nous préoccupe…

- Ah oui en effet !
Il referma violemment le magazine,

Et il était temps… c’en était trop pour notre chère Carmine, qui essuya la sueur qui perlait sur son front et son cou.

- Un seul regard à ce journal occidental peut pervertir l’esprit sain d’un honnête travailleur chinois. Nous devons découvrir qui l’a introduit au CNPI !!


Dans le prochain nepisode : Nos heroines decident de lutter !! Le sacrifice pour la patrie ne sera pas inutile !!!

Dernière modif par le 6194j; modifié 3 fois
41 ans paris 3592
je suis fan.... vais l'imprimer tiens... mouton t'es tjr excellente! (tu fais des jeux de rôles ?)

moonbeam : tout à fait d'accord avec toi sur matrix 2. J'avoue avoir adoré le 1 mais le reste n'est qu'une grande entreprise commerciale avec une abondance de clichés dont ils ne semblent même pas avoir pris conscience tellement ils se prennent au sérieux et une pléthore ( c féminin?) d'effets spéciaux pour faire digérer la platitude du scénario ( bordel, cette scène de 20 mn sur l'autoroute, qu'est ce que cett long!!) et le 3 s'annonce apocalypotiquement naze ( maintenant que trinity a sauvé néo et que néo a sauvé trinity, qui va sauvé qui??) mais mes arguments :
-j'adore l'esthétique du film
-j'ai vu le 1 et le 2, je pourrais pas continuer à vivre si je vois pas le 3 (quoi j'exagère?)
-y a comme une marée de contestation sur matrix où on se met à détester la trilogie alors qu'on l'a encensée au départ et ça, par fidélité,je ne cèderai pas à cette facilité
-j'ai la carte ugc!
bon, ça vaut ce que ça vaut et pis en définitive, le meilleur des arguments, c que ça me fait plaisir.... et pis je suis pas allée voir Freddy vs Jason, comme quoi, je suis pas si irrécupérable!
bibi et bonne journée!
40 ans Puerto Bananas 1739
DaylightDies a écrit:
je suis fan.... vais l'imprimer tiens... mouton t'es tjr excellente! (tu fais des jeux de rôles ?)
[quote]

je mettrai la suite demain alors ;) mais je vais ouvrir un autre sujet sinon ca fait trop de trucs a lire.

je masterise (mais pas tout le temps). sinon j'adore changeling !

et pi sinon, c'etait pas moon qui a parle de matrix mais david hi hi hi hi !
41 ans paris 3592
ah oui, autant pour moi moon! c ett à David donc que le message s'adressait...
Tu masterises mouton?? ça m'étonne même pas!!!
41 ans paris 3592
ah oui, autant pour moi moon! c ett à David donc que le message s'adressait...
Tu masterises mouton?? ça m'étonne même pas!!!
41 ans paris 3592
voir/ecrire double ça change la vie, qu'on vous dit!
hips.....
:drinking:
40 ans Puerto Bananas 1739
TU ME FAIS TROP RIRE !!! :D :D :D :D :D
41 ans paris 3592
moutoneeettttttttttttttttttt j'ai commencé à écrire la suiiiiiiiite!!!!! ( hips, rien à dire, l'alcool ça inspire! :multi: arf ça tourne de sauter comme ça! :drinking:
B I U