MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Qu'est-ce qu'une ronde, pour vous ?

J
42 ans Paris 1842
Ok. Alors Aurélie, on lui dit quoi au gamin qui revient après avoir été insulté?
Justdontknow a écrit:
Ok. Alors Aurélie, on lui dit quoi au gamin qui revient après avoir été insulté?

Je ne sais pas. Mais en tout cas, ni "t'es gros, c'est comme ca", ni "c'est pas vrai, t'es pas gros".
Après, en cas de réelle obésité, je serais pour lui faire consulter un spécialiste, si je n'avais pas peur qu'on le mette au régime et qu'on aggrave ainsi le pb à long terme...
M
94 ans 1565
Pourquoi ne faudrait-il pas dire "tu es gros,c'est comme ça"? C'est le mot gros qui te dérange?
MaudK a écrit:
Pourquoi ne faudrait-il pas dire "tu es gros,c'est comme ça"? C'est le mot gros qui te dérange?

Non, c'est le fait que ca ne règle rien et que ca en rajoute une couche. S'il se fait traiter de gros à l'école, je doute qu'il le prenne bien et qu'il comprenne le message si à la maison on lui dit qu'en effet il est gros mais que ce n'est pas une insulte, juste un fait.
J
42 ans Paris 1842
Alors deux remarques:
- les enfants qui se font traiter de gros sont rarement obèses. La grande majorité est juste potelée ou en surpoids. Donc, pour la majorité, non, leur morphologie n'est pas un pb, médicalement parlant.
- je persiste à trouver que dire "tu es gros, et ce n'est pas grave,c'est un fait", c'est pas si mal. Cela permet de contrebalancer le "t'es gros", présenté comme une insulte. C'est comme les roux: ben ouais, t'en roux, mais c'est pas grave. Cela ne signifie pas ne pas chercher des solutions, notamment sur le rapport à la nourriture et l'estime de soi. Mais cela peut permettre quand même de prendre conscience du fait que non, ce n'est pas mal d'être gros. C'est juste un état. Et si le gens l'énoncent comme une insulte, ce sont eux qui ont un pb.

Je n'aime pas trop le "me myself I" sur ce genre de truc, mais perso, je n'étais pas obèse. Juste potelée, en léger surpoids selon les moments. Mais depuis petite, je me suis faite traiter de grosse. Eh bien je crois que j'aurais gagné du temps (et j'aurais pris moins de kgs à coups de régimes), si au lieu de tenter de faire qqchose, me faire voir des médecins, on m'avait juste expliqué que oui, j'étais un peu plus grosse que les autres, mais que ce n'était ni mieux, ni pire que d'être mince,rousse, grande, petite, etc
Après, tout dépend l'age aussi... c'est différent selon que c'est un ado de terminale et un enfant de 8 ans...
Justdontknow a écrit:
Alors deux remarques:
- les enfants qui se font traiter de gros sont rarement obèses. La grande majorité est juste potelée ou en surpoids. Donc, pour la majorité, non, leur morphologie n'est pas un pb, médicalement parlant.

Euh... Il i a en France environ 3% d'enfants obeses (chiffres officiels de 2003, ca a pu augmenter mais j'ai pas trouvé plus récent). ca fait environ 1 par classe.
Ils ne se font pas insulter, eu+?
M
47 ans Ici et là... 2051
MaudK a écrit:
Pourquoi ne faudrait-il pas dire "tu es gros,c'est comme ça"? C'est le mot gros qui te dérange?


Je rejoins un peu Aurélie là dessus, ce n'est pas le mot gros qui me dérange c'est le fait que lui dire juste "tu es gros c'est comme ça" ne lui explique rien, ne lui dis pas pourquoi les autres ont utilisé ce mot pour le blesser mais que ce mot n'est pas blessant à la base, ne lui explique pas pourquoi quand il ira chez le médecin scolaire ce dernier lui dira qu'il est trop gros, qu'il faut qu'il perde du poids, ne lui expliquera pas pourquoi certains malotru le regarderont mal dans la rue quand il mange son gouter, ne lui expliquera pas la méchanceté des gens dans la vie... Dans la cours j'ai jamais entendu les enfants se traiter de "poids normal" , si ils appellent quelqu'un le gros c'est qu'il y a un problème dans la société, donc répondre "tu es gros c'est comme ça" ne règlera pas non plus l'intolérance des camarades.
Et pour finir cet enfant gros a peut être un souci, subit un traumatisme dont les parents ne sont pas au courant et ça, ça ne sera pas non plus régler par "tu es gros c'est comme ça". Les parents font ce qu'ils peuvent, oui ma mère a cru que mes grosses fesses étaient dûes à un dérèglement hormonal, ça l'a inquiétée, peut être inutilement, elle a fait ce qu'elle a cru bon de faire. Maintenant je n'étais pas idiote, et les enfants ne le sont pas, je savais bien que si on m'insultait ainsi c'est que j'étais différente des autres, et être différente c'est un problème à l'école car les enfants sont en plein apprentissage, ce qui est différent leur fait peur car c'est l'inconnu
M
94 ans 1565
aurelie3367 a écrit:

Non, c'est le fait que ca ne règle rien et que ca en rajoute une couche. S'il se fait traiter de gros à l'école, je doute qu'il le prenne bien et qu'il comprenne le message si à la maison on lui dit qu'en effet il est gros mais que ce n'est pas une insulte, juste un fait.

Je ne suis pas sûre que ça ne règle rien franchement. Mon neveu a une maladie veineuse qui l'oblige à porter des collants de contention 365 jours sur 365 depuis l'âge de 8 ans et qui se manifeste par des angiomes sur la grande majorité de son corps. Ses parents lui ont toujours expliqué qu'il était né comme ça,qu'il n'y pouvait rien et qu'il n'y avait rien de mal à ça,ce qui a beaucoup aidé mon neveu à répondre aux inévitables questions. Il l'a toujours très bien vécu.Il s'en fiche,ça fait partie de lui. Je ne suis pas sûre qu'il aurait été aussi cool avec ça si on avait agi comme si c'était quelque chose de honteux dont il ne fallait pas parler.
Il y a des choses qu'on ne peut pas cacher,il faut donc apprendre à vivre avec.
J
42 ans Paris 1842
Citation:
Euh... Il i a en France environ 3% d'enfants obeses (chiffres officiels de 2003, ca a pu augmenter mais j'ai pas trouvé plus récent). ca fait environ 1 par classe.
Ils ne se font pas insulter, eu+?


Ai je écrit cela?

J'ai dit que parmi la masse d'enfants qui se font insulter à l'école en raison de leur poids, la majorité n'est pas obèse.

C'est hallucinant, j'ai vraiment l'impression de ne plus écrire français depuis quelques temps!^^
MaudK a écrit:
aurelie3367 a écrit:

Non, c'est le fait que ca ne règle rien et que ca en rajoute une couche. S'il se fait traiter de gros à l'école, je doute qu'il le prenne bien et qu'il comprenne le message si à la maison on lui dit qu'en effet il est gros mais que ce n'est pas une insulte, juste un fait.

Je ne suis pas sûre que ça ne règle rien franchement. Mon neveu a une maladie veineuse qui l'oblige à porter des collants de contention 365 jours sur 365 depuis l'âge de 8 ans et qui se manifeste par des angiomes sur la grande majorité de son corps. Ses parents lui ont toujours expliqué qu'il était né comme ça,qu'il n'y pouvait rien et qu'il n'y avait rien de mal à ça,ce qui a beaucoup aidé mon neveu à répondre aux inévitables questions. Il l'a toujours très bien vécu.Il s'en fiche,ça fait partie de lui. Je ne suis pas sûre qu'il aurait été aussi cool avec ça si on avait agi comme si c'était quelque chose de honteux dont il ne fallait pas parler.
Il y a des choses qu'on ne peut pas cacher,il faut donc apprendre à vivre avec.

Sauf qu'on ne vit pas dans un monde où il est mal vu d'avoir un probleme veineu+... que des enfants puissent se moquer de toute différence, oui. mais qu'ils fassent leur souffre-douleur de l'enfant qui a un pb veineu+ comme ils le font avec un enfant en surpoids, non, je n'i crois pas, ou alors ce sera un prete+te.
Justdontknow a écrit:
Citation:
Euh... Il i a en France environ 3% d'enfants obeses (chiffres officiels de 2003, ca a pu augmenter mais j'ai pas trouvé plus récent). ca fait environ 1 par classe.
Ils ne se font pas insulter, eu+?


Ai je écrit cela?

J'ai dit que parmi la masse d'enfants qui se font insulter à l'école en raison de leur poids, la majorité n'est pas obèse.

Je doute que la grande majorité des enfants traités de gros ne soient pas obese mais s'il n'est pas obese, c'est plus simple: on peut lui dire que médicalement il n'est pas obese, que donc son poids ne lui fait pas courir de danger, qu'il ne doit pas faire de régime car il risquerait à long terme de devenir obèse et d'avoir des problèmes de santé, mais lui dire aussi ce qu'il peut faire pour ne pas continuer à grossir.
M
94 ans 1565
Mathilde76 a écrit:


Je rejoins un peu Aurélie là dessus, ce n'est pas le mot gros qui me dérange c'est le fait que lui dire juste "tu es gros c'est comme ça" ne lui explique rien, ne lui dis pas pourquoi les autres ont utilisé ce mot pour le blesser mais que ce mot n'est pas blessant à la base, ne lui explique pas pourquoi quand il ira chez le médecin scolaire ce dernier lui dira qu'il est trop gros, qu'il faut qu'il perde du poids, ne lui expliquera pas pourquoi certains malotru le regarderont mal dans la rue quand il mange son gouter, ne lui expliquera pas la méchanceté des gens dans la vie... Dans la cours j'ai jamais entendu les enfants se traiter de "poids normal" , si ils appellent quelqu'un le gros c'est qu'il y a un problème dans la société, donc répondre "tu es gros c'est comme ça" ne règlera pas non plus l'intolérance des camarades.
Et pour finir cet enfant gros a peut être un souci, subit un traumatisme dont les parents ne sont pas au courant et ça, ça ne sera pas non plus régler par "tu es gros c'est comme ça". Les parents font ce qu'ils peuvent, oui ma mère a cru que mes grosses fesses étaient dûes à un dérèglement hormonal, ça l'a inquiétée, peut être inutilement, elle a fait ce qu'elle a cru bon de faire. Maintenant je n'étais pas idiote, et les enfants ne le sont pas, je savais bien que si on m'insultait ainsi c'est que j'étais différente des autres, et être différente c'est un problème à l'école car les enfants sont en plein apprentissage, ce qui est différent leur fait peur car c'est l'inconnu

Je ne suis pas absolument convaincue du bienfondé de cette phrase mais là où j'ao voulu réagir,c'est que le terme gros n'est en aucun insultant et ne pas l'employer en fait une sorte de tabou au point que les gens se sentent obligés d'employer des formules politiquement correctes pour parler des problèmes de poids.
Les enfants trouvent toujours des raisons pour insulter ceux qu'ils sentent être des victimes et ça peut concerner tout et n'importe quoi.
Mathilde76 a écrit:
MaudK a écrit:
Pourquoi ne faudrait-il pas dire "tu es gros,c'est comme ça"? C'est le mot gros qui te dérange?


Je rejoins un peu Aurélie là dessus, ce n'est pas le mot gros qui me dérange c'est le fait que lui dire juste "tu es gros c'est comme ça" ne lui explique rien, ne lui dis pas pourquoi les autres ont utilisé ce mot pour le blesser mais que ce mot n'est pas blessant à la base, ne lui explique pas pourquoi quand il ira chez le médecin scolaire ce dernier lui dira qu'il est trop gros, qu'il faut qu'il perde du poids, ne lui expliquera pas pourquoi certains malotru le regarderont mal dans la rue quand il mange son gouter, ne lui expliquera pas la méchanceté des gens dans la vie... Dans la cours j'ai jamais entendu les enfants se traiter de "poids normal" , si ils appellent quelqu'un le gros c'est qu'il y a un problème dans la société, donc répondre "tu es gros c'est comme ça" ne règlera pas non plus l'intolérance des camarades.

Je pense que le vrai problème, c'est le fait que ca soit mal vu d'etre gros dans notre société. Les enfants ne font que re-sortir ce qu'ils entendent.
comment e+pliquer à un enfant que c'est juste un fait, alors qu'il entend partout que c'est pas bien d'etre gros? Les e+emples de Mathilde76 sont bons: le médecin scolaire qui lui dira qu'il est trop gros et qu'il doit perdre du poids, les gens qui le regarderont de travers quand il mange son gouter, etc.
M
94 ans 1565
aurelie3367 a écrit:

Sauf qu'on ne vit pas dans un monde où il est mal vu d'avoir un probleme veineu+... que des enfants puissent se moquer de toute différence, oui. mais qu'ils fassent leur souffre-douleur de l'enfant qui a un pb veineu+ comme ils le font avec un enfant en surpoids, non, je n'i crois pas, ou alors ce sera un prete+te.

Tu crois que porter des collants de contention pour un garçon n'est pas une raison suffisante de déclencher des moqueries? Ou qu'avoir des angiomes sur tout le corps comme ici ne titille pas la cruauté de certains enfants? Mon neveu a beaucoup plus d'angiomes que sur la photo,c'est impossible de ne pas le voir.
B I U