MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

laisser une autre personne vous aider?

39 ans très au sud 7913
Bon j'aurai pu mettre ça dans les relations homme-femme mais c'est encore plus large que ça, c'est beaucoup plus vaste comme questionnement et ça englobe aussi les amis.
Ma question est  
de savoir si vous arrivez vous à laisser une autre personne vous aider?
Moi je n'y arrive pas ou très peu.
Je crois quand j'y réfléchis que j'ai très vite compris les failles de mes parents et très tôt j'ai pris soin d'eux, je les ménageais toujours.
Alors j'ai toujours été celle qu'on attendait de moi: élève brillante et lisse, longues études qui roulent (sans aide aucune financière ou intello), concours puis autonomie tout en restant proche de mes parents qui ont besoin de moi.
Parfois ça m'étouffe mais c'est la vie on ne choisit pas et ça n'empêche pas tout l'amour du monde en même temps.
Mais depuis quelques temps je fréquente d'autres cercles de personnes, des personnes d'un autre milieu. C'est une amitié, une vraie, une belle. Et je me rends compte que j'ai besoin d'elles et ça me fait peur. Et ça me questionne énormément. Pourquoi j'ai si peur de dépendre de quelqu'un? Pourquoi j'ai un peur bleue de montrer mes faiblesses?
Et puis il y a Namoureux, le pauvre parfois il galère avec moi... qui le regarde de travers quand il me porte un sac, n'en reviens pas quand il me dit "je le fais pour toi" et essais de prendre soin de moi (je peux alors avoir des réactions de peur).
Et ce WE je n'ai pas pu le voir Namoureux mais il c'est passé des petites choses qui me questionnent.
Déjà samedi soir sortie avec mes amies. L'une d'elle connaissait un gars du resto et lui a demandé de me raccompagner car je n'avais pas de parapluie (et à 5 mn à pieds, pluie forte). Le gars a accepté. J'ai halluciné qu'on ai ce geste pour moi, comme ça sans contrepartie. En discutant dans le trajet vers sa voiture et dans la voiture je me suis aperçue qu'il avait une très bonne situation et je vous parle même pas du modèle de sa voiture. Je me suis alors demandé "qu'est ce que je fous là?" C'est pas mon monde ça. Moi je viens des tours HLM de la ville et maintenant encore je galère et suis dans le rouge à la fin du mois. Personne ne m'a jamais fait de cadeau et voilà qu'un mec comme lui me ramène chez moi et me rend service... c'était très étrange...
Puis cet aprèm j'étais chez mes parents qui eux galèrent encore plus à boucler les fins de mois. Et mon père qui réparait un truc sur la voiture est remonté en pleurant. C'était la mauvaise pièce et pas de thunes pour la remplacer, il faut attendre pour la renvoyer bref gros bordel à 15 jours des seules vacances de l'année qu'ils vont s'offrir cette année. Je l'ai consolé comme j'ai pu puis ma mère est arrivée, plutot dure... Bref ça m'a chamboulée. Mon père fragile et âgé...
Et je me suis posée une question: et moi? Moi c'est quand que je vais pouvoir souffler et profiter de la vie sans toujours avoir des soucis en têtes? Et je me suis rendue compte que je n'en étais peut être pas capable de me laisser aller à ça en fait... parce que si je devenais dépendante d'une personne elle pourrait me blesser si fort que je ne me relèverais pas...

Sorry du pavé façon 3615 my life ^^
49 ans Lorraine 4326
j'aurai bien envie de te poser 2-3 questions pour t'aider à y voir plus clair, mais vu les autres posts, j'ai un peu peur de t'ennuyer avec mes questions . (sans aucune hargne )

aller je tente quand meme , en quoi penses-tu devoir aider tes parents ? ils ont besoin de toi pour quoi ?
39 ans très au sud 7913
Je ne suis en aucun cas rancunière.

Mes parents me demandent de l'aide pour des tas de petites choses (lettres administratives, dépannage courses/pharmacie, bref petits services) mais aussi des plus "grandes" comme des trucs financiers, mais aussi du soutien morale (ma mère se confie énormément à moi et elle se dispute souvent avec mon père, lui reproche pas mal de choses et c'est à moi qu'elle se confie et souvent moi qui temporise.
Ma mère a un fort caractère, c'est souvent moi qui sait lui parler et calmer les choses. Et je sais que grosso modo je suis tout pour elle.
Mon père a toujours eu des angoisses et dès mes 10 ans il me prenait avec lui dans son travail quand il devait aller trop loin (interventions de plusieurs heures jamais plus).
Du coup voilà j'ai grandi avec ce rôle là.
Et maintenant je me rends compte que je voudrais un autre rôle mais je ne sais même pas comment faire.
Je suis un peu une mère lionne avec eux. Qu'on me fasse des crasses je m'en tape, mais si on touche à eux je mords direct.
91 ans 9582
intéressant questionnement. je me pose les mêmes questions, mais avec mes grands parents qui sont tous les deux morts dans l'année écoulée. Ils ont tenu le rôle de parents en fait. Je n'ai jamais quitté notre ville ni pour les études, ni après, ça ne m'est même pas venu à l'idée. A cause d'eux je ne partais jamais en voyage, en vacances... j'étais tout le temps disponible. Maintenant q'ils ne sont plus là j'ai une sorte de vide, en général le matin quand je me réveille, j'ai toujours ce stress relatif à eux et puis je réalise, ah oui, c'est vrai, ils ne sont plus là. Et ben c'est limite si je sais quoi faire de ma vie maintenant que je n'ai plus ce "souci", je me suis vraiment construite autour de ça, ça a d'ailleurs bien pourri mon mariage. Enfin coté souci jai encore ma part avec toi ados :lol: mais c'est plus facile que trois ados + deux nonagénaires :roll:

Je crois qu'on peut se construire sur différents modèles, et moi je me suis construite sur le modèle de "celui qui aide". D'ailleurs le choix de métier n'est pas toujours anodin... Comme toi j'ai énormément de mal à me laisser aider, c'est limite contre-nature ;)
31 ans En Indochine 573
Tu sais quand on devient proche et qu'on s'attache à une personne de toute manière on prend le risque d'être blessé, puisque cette personne nous connaît et sait comment nous faire mal.

C'est normal d'avoir peur d'être blessé. Mais à trop vouloir se protéger parfois on se retrouve tout seul. Bon heureusement pour toi ça n'est pas ton cas ^^

Que tu aides tes parents c'est tout à ton honneur. Ils n'ont que toi je suppose? Tu dis que tu discutes beaucoup avec ta maman, vous n'en avez jamais parlé? Est-ce qu'il n'y a pas certaines choses pour lesquelles ils pourraient essayer de se débrouiller plus souvent seuls ou avec l'aide de quelqu'un d'autre?
39 ans très au sud 7913
Oui mes parents n'ont que moi. Et ils sont même loin du reste de leurs familles respectives.
On a parlé à de rares occasions avec ma mère et je sais qu'elle culpabilise énormément. Elle pleure très vite quand on en parle, elle s'en veut beaucoup et du coup ben c'est pire qu'avant pour moi. Je ne supporte pas de la voir malheureuse ainsi.
Et il n'y a personne d'autre pour les aider, et sur certaines choses avec l'âge seuls ça devient compliqué...
91 ans 9582
je te plains Reinette, pour être passée par là... j'étais vraiment seule aussi, et porter des personnes âgées à bout de bras comme ça, c'est usant, je ne sais même pas comment j'ai tenu sans partir en dépression :?
39 ans très au sud 7913
Merci A-nonyme ;)
Et oui mes parents m'ont eu assez tardivement. Du coup ils sont tous les deux à la retraites depuis quelques années maintenant. Du coup ça ne va pas en s'arrangeant, y compris leurs caractères oO
Je n'ai jamais quitté le coin non plus, de toutes façons il n'ont jamais pu m'aider à financer un studio ou une école donc bon ça facilitait la question ^^
Je sais que ma mère attend mes venues. En ce moment je raccourcis les séjours chez eux (avant c'était tout le WE et les vacances) pour aller avec Namoureux et mes amis. Mais du coup j'ai une vilaine tendance à culpabiliser.
49 ans Lorraine 4326
( en fait Reinette ce n'est pas par rapport à une eventuelle rancune, que je n'ai pas non plus sinon je ne te lirais pas ... mais plutot que mon "aide" sera sans doute orientée "psy" et que tu semblais parfois y etre hermetique )

Tes parents ils etaient quand meme securisants ? parce que là t'as pas eu un role facile, presque inversé .

est-ce que tes parents ont la possibilité de faire leurs papiers administratifs ? ils peuvent se deplacer à la pharmacie ? ton papa a une voiture, ils peuvent sans doute le faire.
Je pense que si tu les aides à avoir cette "autonomie" , ils seront soulagés de te delester de ca .

c'est hyper delicat , j'ai eu l'idée de "sauver" ma mere pendant quasi 40 ans, maintenant que j'ai demonté ca, je suis super legere !

Quant à l'exemple de la personne qui te ramene en voiture, tu aurais eu le reflexe de le faire pour lui si on te l'avait aussi demandé ?
39 ans très au sud 7913
Je sais bien que la parole a une valeur, que j'ai progressé sur un domaine mais que c'est pas encore parfait hein ;)
Mais aller en parler à une personne, toutes les semaines je doute fort que je puisse le faire. Je suis une littéraire alors les questions et doutes je connais. C'est juste de les amener trop sur le terrain de la nourriture qui me gêne. Pour le reste je ne suis pas contre au contraire.

Mes parents n'étaient pas vraiment sécurisants à y réfléchir. En fait c'est ambigu. Je sais qu'ils m'aiment c'est certain, plus que tout c'est certain aussi. je sais qu'ils n'hésiteraient pas à donner leur vie pour moi.
Mais en même temps mon père a toujours eu ses angoisses d'aussi loin que je me souvienne. Je l'ai donc su faillible très vite et un temps (adolescence au hasard) je lui en voulais énormément. Ma mère j'ai su pendant longtemps qu'elle restait avec mon père pour moi. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Je les ai toujours vu avoir du mal à boucler les fins de mois voir être dans des situations quasi insolubles. La valeur des choses du coup je l'ai eu très tôt et mes demandes ont toujours été en fonction.
Dès que j'ai pu travailler (emploi étudiant) je les ai soulagé. Mon premier salaire ben il a servi quand ils ont eu des soucis (saisie) après le placement de ma grand mère et que le reste de ma famille ne voulait pas payer malgré leur engagement verbal, ça c'est fini devant un tribunal (qui a donné raison à mes parents et là aussi j'ai largement aidé pour les démarches). À cette époque l'argument de ma tante a été "mais mois j'ai mon fils (23 ans, aucun diplôme aucun taf) à charge, donc c'était normal que ça nièce (et filleule) paye la facture quoi...
Mon père ne supporte plus de se déplacer jusqu'à la ville et la pharma du village a des tarifs abusifs. Il ne va en ville que le dimanche pour voir sa mère, 2 fois par mois.
Comme moi par contre j'habite dans le centre ben ils demandent (un truc aux halles, retirer du liquide pour eux, la pharma, du thé, acheter des cartes de voeux par ex cette semaine).

Je sais que ma mère a eu une enfance difficile et une vie guère plus facile, qu'elle n'a jamais été vraiment heureuse et mon père idem.

Pour le gars oui bien sur que je l'aurai fait. Je sais que je suis gentille comme fille, serviable tout ça. Mais ça m'hallucine quand même quand on fait pour moi ce que je ferais pour les autres (oui je sais c'est pas logique je le réalise à l'écrire).
Là je crois qu'il y a de gros restes aussi d'avec mon ex. Il était normal et acquis que je rassure monsieur mais lui ne me ménageait pas bien au contraire. A chaque fois que je croyais pouvoir me reposer un peu sur lui, lui faire confiance je m'en prenais dans les dents. Alors du coup j'ai encore du mal à faire confiance et à admettre que oui je mérite des égards.
49 ans Lorraine 4326
Littles0 a écrit:
Tu sais quand on devient proche et qu'on s'attache à une personne de toute manière on prend le risque d'être blessé, puisque cette personne nous connaît et sait comment nous faire mal.



c'est terrible comme pensée !
91 ans 9582
reinette81 a écrit:
Merci A-nonyme ;)
Et oui mes parents m'ont eu assez tardivement. Du coup ils sont tous les deux à la retraites depuis quelques années maintenant. Du coup ça ne va pas en s'arrangeant, y compris leurs caractères oO
Je n'ai jamais quitté le coin non plus, de toutes façons il n'ont jamais pu m'aider à financer un studio ou une école donc bon ça facilitait la question ^^
Je sais que ma mère attend mes venues. En ce moment je raccourcis les séjours chez eux (avant c'était tout le WE et les vacances) pour aller avec Namoureux et mes amis. Mais du coup j'ai une vilaine tendance à culpabiliser.


ah ben pareil, même si j'avais voulu partir, avec quel argent ;)

et pendant très longtemps j'ai dû y aller tous les WE (on a espacé parce que mes enfants en grandissant, n'en pouvaient plus), bon clairement ma GM faisait un gros chantage affectif parce que moi, j'avais pas envie d'y aller tous les WE. Mais comme toi Reinette, ils ont eu une vie pas facile et du coup je faisais le max pour leur faire plaisir (ma mère était leur fille unique et ils lui ont survécu pendant 34 ans :( )

du coup, c'est comme si on se sentait responsables de leurs malheurs, puisqu'on se met en 4 pour eux au détriment de notre propre vie ?
39 ans très au sud 7913
Oui c'est tout à fait ça A-nonyme! comme si notre venue sur terre était dédiée à leur bonheur à eux, à rattraper des choses pour eux.
J'ajouterai en plus que du côté de ma mère c'est comme ça que ça fonctionne, les enfants aident les parents. J'aide mes parents comme mes cousins/cousines aident les leurs, comme ma mère et mes tantes ont aidé les leurs... mais moi ça ne me convient pas, de moins en moins. Mes cousins/ cousines font avec, ils restent dans ce contexte là (géographique et mental/ culturel). Moi j'ai d'autres ouvertures et je ne veux pas y renoncer. Mais je culpabilise aussi à fond.
91 ans 9582
reinette81 a écrit:
Oui c'est tout à fait ça A-nonyme! comme si notre venue sur terre était dédiée à leur bonheur à eux, à rattraper des choses pour eux.
J'ajouterai en plus que du côté de ma mère c'est comme ça que ça fonctionne, les enfants aident les parents. J'aide mes parents comme mes cousins/cousines aident les leurs, comme ma mère et mes tantes ont aidé les leurs... mais moi ça ne me convient pas, de moins en moins. Mes cousins/ cousines font avec, ils restent dans ce contexte là (géographique et mental/ culturel). Moi j'ai d'autres ouvertures et je ne veux pas y renoncer. Mais je culpabilise aussi à fond.


si je peux te donner un conseil... je ne sais pas quel âge ils ont, mais avec des revenus modestes ils peuvent sûrement avoir des aides pour accéder à des services (femme de ménage, aide administrative etc). Mes GP ont toujours refusé, c'est pour les vieux ! donc y'a vraiment que sur les trois dernières années que j'ai pu mettre ça en place, dans l'urgence, parce que c'était vraiment plus possible de faire autrement (ils avaient une dame pour le ménage, aide toilettes etc, mais j'ai toujours géré leur administratif parce qu'ils avaient peur de montrer leurs papiers à la dame de la mairie, qui allait leur voler leur sous, évidemment !)
Plus tôt tu mettras ça en place et plus confortable ce sera pour tout le monde... Parce qu'avec l'âge qui avance, le moindre grain de sable devient une montagne... moi ils m'appelaient tous les jours pour un souci différent, mais je suis quand même à 15 bornes (soit une heure de bouchons si je voulais y aller le soir) et je suis seule avec trois gamins et un boulot prenant, donc pas disponible ! En installant autour d'eux des pros pour les assister quand cela deviendra nécessaire, tu retrouveras la sensation d'aller les voir pour le plaisir de les voir, qui a tendance à disparaître* au fur et à mesure que la dépendance s'installe.

* Et bam encore une couche de culpabilité par dessus la précédente...

Bon et si tu peux professionnellement t'éloigner un peu géographiquement, ça fait une bonne excuse pour retrouver une relation un peu plus normale et moins "cannibalisante". Je ne pense pas qu'un parent puisse reprocher à son enfant, de bosser, quand même (de se marier et d'avoir des enfants, si, sans problème).
39 ans très au sud 7913
Ils n'ont pas droit à grand chose encore, officiellement pas assez vieux, assez de revenus. Il y a aussi (surtout du côté de mon père) qu'ils s'écoutent trop et se coupent du monde. Ils ont pas ou très peu d'amis, du coup pas de sorties.
C'est un cercle vicieux qui les fait s'enfermer encore plus chez eux. Ma mère encore voit un peu plus de monde, mais mon père c'est une cata!
Et ma mère arrive à faire son ménage encore très bien, là dessus je ne les aide pas du tout.
Il y a aussi sa tendance à refaire tout ce que je fais. Elle va souvent prendre les mêmes choses que moi si on fait les courses ensembles, se servir comme moi à table si je suis avec eux. Un temps ça allait même jusqu'aux fringues qu'elle voulait acheter comme moi oO
B I U