La cryolipolyse : quand la médecine esthétique permet de perdre du poids et de sculpter sa silhouette

La cryolipolyse, aussi appelée Coolsculpting, est une technique visant à réduire les bourrelets et l’aspect peau d’orange à l’aide du froid. Ce procédé, qui ne nécessite ni chirurgie bariatrique, ni aiguilles, ni anesthésie, est indolore et rapide. Néanmoins, la cryolipolyse comporte tout de même des risques et ses effets ne sont pas forcément durables. Vive les Rondes vous explique tout sur cette solution minceur.

Quel est le principe de la cryolipolyse ?

Lorsque régime, sport, marche et autre recommandation pour perdre du poids ne fonctionnent pas, la cryolipolyse apparaît alors comme une technique non invasive, contrairement à la chirurgie bariatrique par exemple,  qui serait presque miraculeuse. Apparu au début des années 2000, ce procédé entend gommer les bourrelets et autres aspects disgracieux du corps dus à un excès de graisse. La cryolipolyse permettrait donc de redessiner votre silhouette sans souffrir, grâce au froid. Mais, quel est son principe ?

Des chercheurs ayant constaté que le froid pouvait réduire considérablement la taille de petites zones graisseuses, le phénomène de l’apoptose a alors été découvert. Il s’agit de la mort des adipocytes, cellules qui stockent les graisses, sous l’effet du froid. À partir de ces recherches, deux chercheurs du Wellman Center for photomedicine de Boston ont mis au point un procédé à visée esthétique nommé Coolsculpting.

Le Coolsculpting, ou cryolipolyse, consiste à aspirer avec un applicateur les zones à traiter. Cet applicateur, en forme de ventouse, est équipé d’un extracteur de chaleur par électrodes. Lors de son passage sur les zones graisseuses du corps, les tissus graisseux gèlent, ce qui entraîne la mort des adipocytes. Afin que les cellules de stockage de la graisse s’atrophient totalement, il faut au minimum 45 minutes d’application. Par la suite, ces dernières vont s’éliminer par voie naturelle, dans les semaines suivant la séance de cryolipolyse.

Seuls les professionnels de ce procédé sont habilités à l’utiliser sur leurs patients, à savoir les médecins, les médecins esthétiques, les dermatologues ou bien les chirurgiens plasticiens. En outre, la machine servant à la cryolipolyse doit bénéficier de l’agrément FDA, pour Food and drug administration, agence de santé américaine. Le marquage CE médical doit également apparaître, ce dernier garantissant une bonne qualité de fabrication.

A qui est destiné ce traitement d’amincissement par le froid ?

La cryolipolyse, ou lipolyse par le froid, est adaptée aux personnes qui désirent sculpter leur silhouette en se débarrassant des bourrelets disgracieux qu’ils peuvent avoir sur le ventre, le dos, les poignées d’amour, les fesses ou encore l’intérieur des cuisses. La cryolipolyse fonctionne également bien sur des zones du corps habituellement difficiles à traiter comme le sous-menton, le pli du soutien-gorge et le pli sous-fessier, lesquels peuvent alourdir la silhouette.

Si vous souhaitez perdre plusieurs kilos avec ce procédé, alors il ne se révélera pas adapté. En effet, les séances de cryolipolyse permettent d’affiner la silhouette, mais pas de perdre réellement de la graisse. Les amas graisseux localisés sont très bien combattus par le froid, néanmoins, cela ne dispense pas de procéder à un renforcement musculaire, pour affiner et sculpter son corps.

Il existe des contre-indications à la cryolipolyse, notamment en cas de hernie, le froid entraînant des contractures délétères. Si vous souffrez d’urticaire au froid ou autres pathologies liées au froid, alors ce procédé est contre-indiqué. Avant toute séance de cryolipolyse, nous vous conseillons de consulter votre médecin. Ce procédé est par ailleurs interdit aux femmes enceintes ou allaitantes.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?

Dans un premier temps, le praticien (médecin, chirurgien plasticien ou chirurgien esthétique, dermatologue, etc), va établir un diagnostic. Ce bilan permettra d’étudier en détail la silhouette de la personne concernée, la qualité de sa peau, l’épaisseur de ses plis cutanés ainsi que son poids. Durant cette consultation, le médecin pincera les petites zones graisseuses afin de définir précisément les endroits du corps à traiter.

Après avoir pris en photo ces amas de cellules graisseuses, le praticien va placer dessus l’applicateur afin d’aspirer la peau. Ce traitement par le froid dure généralement une heure par zone.

Par la suite, de petits gonflements et rougeurs peuvent apparaître. Les zones traitées par cryolipolyse sont également susceptibles de devenir douloureuses au toucher. Des gènes qui disparaissent généralement au bout d’une quinzaine de jours. Quoi qu’il en soit, une séance de cryolipolyse n’empêche généralement pas de reprendre ensuite vos activités.

Le prix d’une séance de Coolsculpting est d’environ 300 euros pour une zone. Pour traiter la culotte de cheval, le tarif peut atteindre 600 euros. En ce qui concerne les cuisses, plusieurs séances peuvent être nécessaires pour obtenir l’effet minceur souhaité, en fonction de l’étendue des zones de graisse.

La cryolipolyse : un procédé qui n’est pas sans risques

Le Coolsculpting étant une technique relativement récente, les données de sécurité sur le long terme sont encore peu nombreuses. Certaines personnes ont ainsi pu constater un élargissement de la zone traitée, notamment lorsqu’il s’agit du ventre ou d’un bras, ainsi qu’un aspect de la peau parfois irrégulier. D’autres patients ont dénoncé auprès de la Haute Autorité de Santé des brûlures et autres effets indésirables graves. C’est notamment pour cela qu’il convient de se renseigner en amont sur le praticien et son centre, afin de juger de son sérieux.

Les résultats après une séance de cryolipolyse

Selon l’appareil utilisé, environ 20 % des cellules graisseuses sont éliminées. En volume, cela représente à peu près un tiers de la zone traitée. Selon les spécialistes de la cryolipolyse, une peau jeune et tonique présentant une cellulite adipeuse d’origine graisseuse, est plus susceptible de très bien réagir à la cryolipolyse.

En revanche, ce procédé ne fonctionne pas sur la cellulite aqueuse liée à la rétention d’eau ou bien une mauvaise circulation sanguine. Quant à la cellulite fibreuse, dure et très ancienne, la cryolipolyse n’a également que peu d’effet. En cas de cellulite douloureuse et installée depuis plusieurs années, il convient de se tourner vers d’autres solutions, comme le CelluM6 ou le Powershape, qui combine le palper-rouler à la radiofréquence et la LED.

Si vous souhaitez obtenir une perte de plus de dix kilos grâce à la cryolipolyse, vous risquez d’être déçu. En effet, les bénéfices d’une ou plusieurs séances de Coolsculpting seront peu visibles sur votre silhouette.

Un effet minceur limité dans le temps ?

Étant donné que l’on renouvelle près de 10 % de nos cellules adipeuses par an, toute destruction des adipocytes sera donc suivie par une reconstruction. Avec le temps, les cellules tuées seront remplacées par de nouveaux adipocytes. Le même phénomène s’observe également sur le long terme, suite à des séances de liposuccion. Quoi qu’il en soit, la cryolipolyse demeure un procédé efficace si l’on souhaite raffermir son corps tout en veillant, en parallèle, à suivre un régime et pratiquer une activité physique.

 

Voici d’autres sujets relatifs au surpoids et à la santé :


... Charger plus