Le surpoids et ses désordres peuvent-ils entraîner des troubles de l’humeur ?

 

Le surpoids, de surcroît l’obésité, va de pair avec de nombreux enjeux thérapeutiques. En effet, l’excès de masse graisseuse entraîne de nombreuses pathologies, d’ordre physiologique comme psychologique. Le surpoids est ainsi un facteur d’hypertension, de cholestérol et de développement d’autres maladies cardiovasculaires. L’excès de graisse, qui pèse également fortement sur les articulations, notamment celles des genoux, cause une arthrose précoce. Être en surpoids ou obèse expose aussi à des risques de troubles de l’humeur, telles que l’anxiété voire la dépression.

Surpoids : le poids des troubles psychiques

L’obésité, qui concerne près de 13 % de la population mondiale, est souvent corrélée à des troubles psychiques comme le confirment les dernières études en la matière. Des troubles psychiques qui peuvent aussi bien être la cause du surpoids, que la résultante de cet état. En effet, tout comme l’obésité, les troubles d’ordre psychiques peuvent être dus à de nombreux facteurs tant environnementaux que génétiques. Tout comme l’obésité, souffrir de troubles psychiques entraîne une stigmatisation ainsi qu’une distorsion des perceptions et du comportement.

L’obésité est-elle un trouble du comportement alimentaire ?

Parmi les troubles mentaux associés au surpoids : la boulimie, ou l’hyperphagie boulimique. Celle-ci se caractérise par des crises d’alimentation compulsives, durant lesquelles de grandes quantités de nourriture sont avalées, sans tenir compte de la sensation de satiété. Un trouble qui va souvent de pair avec l’obésité et qui est à l’origine d’une importante prise de poids, mais aussi d’une intense souffrance psychique.

Obésité et addictions

Lorsque l’on est obèse, l’absorption compulsive de nourriture peut vite devenir une addiction, laquelle vient généralement combler un mal-être. Selon une récente étude, en France, 10 % des personnes obèses seraient également affectées par d’autres addictions comme les drogues ou l’alcool. Il se pourrait aussi que le surpoids se développe suite à des tentatives, réussies ou non, de sevrage de ces comportements addictifs.

Dépression et surpoids : un cercle vicieux

Parmi les affections mentales les plus courantes se trouve la dépression, qui concerne particulièrement les personnes en surpoids et notamment les obèses. La dépression pourrait d’ailleurs être la cause comme la conséquence de l’obésité. En effet, souffrir de dépression peut être dû à une mauvaise alimentation couplée à une sédentarité trop importante, tandis que l’obésité dégrade fortement l’image de soi et entraîne une stigmatisation sociale, lesquelles peuvent causer une dépression. Il semblerait donc que la dépression et l’obésité forment, en quelque sorte, un couple infernal dont il est difficile de sortir sans aide professionnelle.

Hyperactivité, bipolarité… Quels liens avec le surpoids ?

Tout comme la dépression, le trouble du déficit de l’attention, qu’il soit associé ou non à de l’hyperactivité, serait plus répandu chez les patients obèses. Cela s’expliquerait par le fait que l’impulsivité qui caractérise ce trouble entraîne de l’hyperphagie.

De même, les troubles bipolaires, caractérisés par l’alternance de périodes d’excitation et de périodes dépressives, sont plus répandus chez les personnes en surpoids avéré. Les liens entre l’excès de masse graisseuse et ce type de troubles psychiques ne sont encore pas clairement compris. Toutefois, les chercheurs notent une similarité de schéma de pensée entre la bipolarité et l’obésité, basée sur une sorte de “tout ou rien”, notamment en ce qui concerne les restrictions alimentaires.

L’impact des traitements de l’humeur sur l’obésité

Outre l’anxiété et la sédentarité, deux résultantes des troubles de l’humeur, le traitement de certaines maladies mentales entraîne une prise de poids importante. Certaines classes d’antidépresseurs et de régulateurs de l’humeur peuvent conduire à une prise de poids notable, notamment les antipsychotiques, qui accentuent l’hyperphagie. Les patients peuvent alors souffrir d’un excès de poids de plusieurs dizaines de kilos, lequel entraîne de potentiels problèmes cardiovasculaires ainsi qu’une diminution de l’espérance de vie.

Diabète, apnée du sommeil et troubles de l’humeur

En ce qui concerne les pathologies liées au surpoids et pouvant causer des troubles de l’humeur, le diabète est souvent mis en cause. Cette maladie, qui entraîne un taux de glucose dans le sang beaucoup trop élevé, entraînerait également, selon certaines études, des troubles de l’humeur. Une glycémie trop élevée favoriserait une excitation constante ou bien au contraire, une humeur morose due en partie à une grande fatigue. Il en est de même pour l’apnée du sommeil, fréquente chez les obèses, qui peut entraîner une forte déprime voire une dépression, à cause d’un sommeil non réparateur.

Quand le poids influence la santé mentale… qui impacte à son tour le poids

Surpoids et santé mentale seraient ainsi intimement liés, comme le démontre une récente étude selon laquelle souffrir de dépression augmenterait de 58 % le risque d’être obèse. Dans les maladies psychiques comme les troubles anxieux (phobies, syndrome de stress post-traumatique, troubles obsessionnels compulsifs…), la nourriture fait bien souvent office d’anxiolytique. Se nourrir permet alors de chasser l’angoisse, notamment en consommant des aliments sucrés et gras, lesquels permettent de déclencher un sentiment de plaisir et de satisfaction, mais qui favorisent l’apparition de troubles psychiques. De ce fait, le cercle vicieux que constituent l’hyperphagie, la prise de poids et l’anxiété semble alimenté à l’infini… Il convient alors de sortir de ce piège en optant pour une thérapie permettant de soigner durablement les syndromes anxieux et autres troubles psychiques liés à l’obésité.

Une bonne prise en charge thérapeutique, bien souvent multidisciplinaire (psychologue, psychiatre, diététicien, coach sportif…), permet de vaincre le lien entre santé mentale et surpoids, même si ce dernier est instauré depuis longtemps.

 

D’autres sujets sur le thème de la santé :


... Charger plus