MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Inhumation ou incinération ?

42 ans brest 3644
j'ai voté incinération.

Parce que dans la famille on ne visite les morts qu'au moment de la Toussaint. Je ne vois pas l'intérêt.

Au moins une fois quel'on est incinéré on en  
parle plus.

Un jour j'étais chez une dame, elle avait des soucis car après les intempéries la tombe avait bougé il fallait faire ds travaux, je ne vous dirais pas quoi exactement, j'ai pas trop posé de question, la mairie lui demandait 400€, elle ne les avait pas, elle allait vendre des affaires...
58 ans 220
fleurdeglace a écrit:
Il y a un truc qui me "dérange" avec le fait d'être incinérée , mais je n'arrive pas à définir quoi ...


Peut être un sentiment de "définitif" qui n'apparaît pas avec l'inhumation ?
La destruction par le feu d'un corps est une vision plus violente que son enterrement.
D'autre part, dans la religion judéo-chrétienne, la résurrection ne suppose-t-elle pas un corps intact plutôt que des cendres ?

;) Oui , il y a certainement un peu de ça dans les choses enfouies en moi et que je ne m'explique pas trop !

Citation:
En tout cas, le libre arbitre de chacun pour cela comme pour beaucoup de décisions doit être respecté. ;)


Tu es une personne tolérante Fleurdeglace , j'aime bien ça ! 8)
39 ans Thaïlande 1084
Question intéressante :)

J'aime me promener dans les cimetières et lire les noms et autres inscriptions sur les tombes. Alors j'aime l'idée que dans le futur des gens liront aussi mon nom (oui, je suis un peu narcissique parfois ;) )

Mais, un emplacement au cimetière c'est très cher, et ça demande de l'entretien. Je n'ai pas envie de léguer ça à mes enfants. Donc je préfère la crémation. Par contre mon copain est protestant croyant et pratiquant, et pour lui c'est hors de question, il veut être inhumé. Alors ça me fait bizarre de l'imaginer tout seul dans sa tombe. Les gens qui se promènent dans le cimetière (j'y reviens...) penseraient qu'il a vécu tout seul, alors que ce n'est pas vrai. En même temps, pour le moment je n'ai aucune envie d'être enterrée en Thaïlande, ce n'est pas chez moi ! Et je ne sais pas s'il y a des plaques sur les tombes ici...

Donc, pour résumer, plutôt crémation, mais ce n'est peut-être pas un choix définitif.
40 ans Campagne poitevine 2253
J'ai voté incinération, car j'imagine difficilement mon corps reposer sous la terre. Je ne veux pas "encombrer". Je préfère qu'il ne reste de moi qu'une urne et si possible qu'on aille répandre mes cendres dans un endroit que j'aime (dans la mer du Nord ou dans notre jardin).
Cela dit, si ma famille trouve trop traumatisant de m'incinérer, j'arrive à concevoir qu'ils ne respectent pas mon choix. Après tout, je serai morte et le plus dur, ce sera pour eux....mon corps n'est pas "moi", c'est juste une enveloppe...
38 ans Normandie 309
noplacetohide a écrit:
J'ai voté incinération, car j'imagine difficilement mon corps reposer sous la terre. Je ne veux pas "encombrer". Je préfère qu'il ne reste de moi qu'une urne et si possible qu'on aille répandre mes cendres dans un endroit que j'aime (dans la mer du Nord ou dans notre jardin).
Cela dit, si ma famille trouve trop traumatisant de m'incinérer, j'arrive à concevoir qu'ils ne respectent pas mon choix. Après tout, je serai morte et le plus dur, ce sera pour eux....mon corps n'est pas "moi", c'est juste une enveloppe...

Je vois les choses tout à fait de la même manière ! :)

Je préfère l'incinération pour ne pas prendre une place inutile. Mais si jamais cela occasionnait trop de peine à ma famille, je n'ai pas vraiment d'objection envers l'inhumation.
44 ans 10768
Je me posais une question : on a le droit, en France, de répandre ses cendres où on veut, n'importe où ?... :-k...
53 ans 14650
Thyselle a écrit:
Je me posais une question : on a le droit, en France, de répandre ses cendres où on veut, n'importe où ?... :-k...


Est-ce quelqu'un peux t'empecher ? Je ne sais pas comment ca se passe ici mais chez nous tu pars avec l'urne du crematoire et après il n'y a pas de control ni rien :?
Tigrette a écrit:
Tu es une personne tolérante Fleurdeglace , j'aime bien ça ! 8)


Tolérante ? oui peut être, je suis pour laisser à chacun son libre arbitre dans la limite du respect de l'autre.

Il y a une phrase que l'on apprenait lorsque j'étais à l'école et que je n'ai jamais oublié :

"la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres"
je m'efforce d'appliquer ce principe dans ma vie de tous les jours et vis à vis de tous.
45 ans 17521
Strega a écrit:
Thyselle a écrit:
Je me posais une question : on a le droit, en France, de répandre ses cendres où on veut, n'importe où ?... :-k...


Est-ce quelqu'un peux t'empecher ? Je ne sais pas comment ca se passe ici mais chez nous tu pars avec l'urne du crematoire et après il n'y a pas de control ni rien :?


Vous pouvez lire les liens que j'ai donné plus haut dans le post(page 3) ;) Il est interdit de répandre les cendres sur la voie publique... et il y a quelques closes comme ça...
58 ans 220
Thyselle a écrit:
Je me posais une question : on a le droit, en France, de répandre ses cendres où on veut, n'importe où ?... :-k...


Ma mère aimerait que je "répande" ses cendres en Algérie , ou elle est née ... (enfin , si elle meurt avant moi , ce qui n'est pas certain :roll:...) Il va falloir que je me renseigne sur la législation Algérienne en la matière !:?
40 ans Au pays des cigognes ~ 1629
Alors là, bonne question !!
Il y' a quelques temps j'aurais dit incinération sans hésiter, mais ces dernières années, j'ai perdu beaucoup de membres de ma famille qui ont décidés de se faire incinérer et je regrette aujourd'hui de ne pas avoir un endroit pour venir "parler" avec eux. Quelques choses avec leurs noms, leurs empreintes, je sais pas moi. Même si ils sont indélébiles dans mon cœur, j'aurais bien voulu emmener des fleurs, manger un petit bout de quelque chose qu'ils aimaient, assise devant leur tombe(c'est glauque?).
Je me vois bien faire une pierre tombale, pour moi, dans quelques années et écrire dessus quelque chose du genre "to be or not be telle n'est plus la question" ou "ici gît suis, ici gît reste" bref un truc pour que mon entourage ne vienne pas se recueillir les yeux pleins de larmes et qu'ils se souviennent de ce cotés de moi que j'aime, "l'autodérision".
Enfin je sais pas, j'hésite encore ...
45 ans 17521
SecretMel a écrit:
Même si ils sont indélébiles dans mon cœur, j'aurais bien voulu emmener des fleurs, manger un petit bout de quelque chose qu'ils aimaient, assise devant leur tombe(c'est glauque?).


Non, ce n'est pas glauque (enfin pour moi ça ne l'est pas)... je vois que tu es en Alsace, et justement, c'est une pratique que j'ai déjà observée dans les cimetières alsaciens, notamment j'ai le souvenir, un 25 décembre, d'avoir vu toute une famille (8 ou 10 personnes) au cimetière de Kronenbourg debout sous la neige, devant la tombe d'un enfant, en train de manger un gâteau dans des assiettes en carton, et une part de gâteau était d'ailleurs posée sur la tombe, pour l'enfant mort, parmi des paquets cadeaux plus ou moins défraichis (apparemment l'enfant en question avait droit à son cadeau sur sa tombe à chaque noël)...

J'aime cette idée que le mort continue à faire partie de la vie de la communauté, c'est quelque chose qui est fréquent dans d'autres cultures (notamment en Afrique)... pas comme chez nous où on sépare de plus en plus les morts des vivants... C'est une chose que personnellement je déplore car le deuil est plus facile à faire quand l'accompagnement du mort se fait de manière intime...
109 ans Bretagne 1920
Thyselle a écrit:
Je me posais une question : on a le droit, en France, de répandre ses cendres où on veut, n'importe où ?... :-k...


On ne doit pas les répandre sur la voie publique (les fleuves et rivières sont considérées comme de la voie publique).

Ceci dit, il n'y a pas un flic derrière chaque citoyen, à condition d'être discret, pourquoi ne pas le faire si c'était les dernières volontés du défunt ? Quand j'étais dans le funéraire, le versement des cendres dans la Loire était une demande qui revenait fréquemment, je conseillais aux gens de le faire pour respecter la volonté du défunt, qui me semble primordiale. Il suffit de trouver un endroit tranquille ;)
58 ans 220
karen a écrit:
SecretMel a écrit:
Même si ils sont indélébiles dans mon cœur, j'aurais bien voulu emmener des fleurs, manger un petit bout de quelque chose qu'ils aimaient, assise devant leur tombe(c'est glauque?).



J'aime cette idée que le mort continue à faire partie de la vie de la communauté, c'est quelque chose qui est fréquent dans d'autres cultures (notamment en Afrique)... pas comme chez nous où on sépare de plus en plus les morts des vivants... C'est une chose que personnellement je déplore car le deuil est plus facile à faire quand l'accompagnement du mort se fait de manière intime...


;) Tu viens de formuler cette idée à laquelle je suis attachée aussi , du fait que le mort "reste" avec les vivants qui ne font que l'accompagner lors du grand passage , par ces petites choses (grignoter un bout , parler d'eux assis autour de la tombe , chanter une chanson qu'ils aimmaient ... ...) qui ne sont pas de si petites choses à mon sens . C'est une manière de dire au mort "Voilà , je t'accompagne et je laisse partir ton enveloppe terrestre , mais l'essentiel de toi reste à mes côtés et je te le prouve par ces petites choses " ...
58 ans 220
SecretMel a écrit:
"to be or not be telle n'est plus la question" ou "ici gît suis, ici gît reste" bref un truc pour que mon entourage ne vienne pas se recueillir les yeux pleins de larmes et qu'ils se souviennent de ce cotés de moi que j'aime, "l'autodérision".


"Two beers or not two beers ? ... Three beers !" , pour accompagner le ptit queq' chose à grignoter ! :roll:
B I U