MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Ma mère trompe mon père.

2630
Ben écoute, si tu trouves ça bien de cautionner le mensonge et la tromperie, tant mieux pour toi.

Moi j'espère que je n'aurais jamais des gens comme vous parmi mes proches,  
et que si mon conjoint me mentait, les gens au courant seraient assez honnêtes pour me dire la vérité.

Que ce soit mes parents, mes amis ou mes enfants.
42 ans Ouest lyonnais 1301
+1 !!

Je me considère comme quelqu'un d'honnête, et j'aime à penser que je m'entoure de gens honnêtes eux aussi !!

si j'apprenais que mon homme m'avait trompé, et que tout le monde le savait sauf moi, je le vivrais très mal, avec l'horrible sensation que tout le monde m'a pris pour la dernière des idiotes !!

quand on aime quelqu'un, quelque soit le type d'amour, on se doit d'être honnête, franc, et de lui éviter toute souffrance inutile.
Or, lui mentir, et le/la laisser se bercer d'illusions, c'est faire totalement l'inverse.
42 ans 28 86
je suis d'accord avec Patty. Chacun son jardin privé. Intervenir dans la vie sexuelle de mes parents me donnerait l'impression de commettre un inceste !

je pars aussi du principe, ayant certains accords avec mon mari et ayant défini avec lui ce qui est du privé et du couple, que je n'admettrais pas de devoir m'expliquer la dessus, si proche soit mes amis, et encore moins d'en parler à mes parents.

Pour le texto, idem que Patty, et comme je le proposais, elle devrait s'excuser d'avoir lu un texto qui ne lui était pas destiné plus que de s'en servir.
56 ans 91 25732
lwena a écrit:
Ben écoute, si tu trouves ça bien de cautionner le mensonge et la tromperie, tant mieux pour toi.


Cautionner quelque chose dans le couple d'autres personnes ? Mais qui je serais pour avoir le droit de juger ce qui se passe chez les autres ? :shock:

Je ne cautionne rien du tout car je n'ai rien à cautionner, ça ne me regarde pas. Dans MON couple oui, je peux me permettre de juger ce qui se passe. Dans celui des autres, y compris de mes parents ou de mes proches, je n'ai rien à cautionner, juger ou interdire.

Quant à mes amis ils vont très bien et je les remercie de m'avoir dispensée de fondre en larmes devant eux, de m'avoir vue m'effondrer parce qu'ils m'auraient appris la nouvelle. Contrairement à ce que vous pensez ils ne m'ont pas prise pour une conne, ils ont essayé de me laisser un minimum de dignité et surtout ils nous ont laissés régler le problème nous mêmes et c'est exactement ce qu'il fallait faire.

Juger est plus simple, c'est sûr. ;)
31 ans 2571
Moi je rejoins totalement Patty : il ne s'agit pas de cautionner le mensonge, il s'agit de ne pas agir imprudemment. La jeune fille qui a créé ce post ne sait absolument rien de la vie amoureuse et sexuelle de ses parents en tant que couple, et nous encore moins : qu'est-ce qui vous permet de juger cette femme comme ça ? Qui sait ce qui se passe dans son couple ? Peut-être que son mari l'a trompée aussi ? Qu'ils ne s'aiment plus et n'osent pas le dire à leur fille ? Qu'ils ont décidé de se rendre mutuellement leur liberté ? Que la mère cherche le courage de dire à sa famille qu'elle ne veut plus être en couple avec son mari (ce qui expliquerait son "imprudence" peut-être voulue) ? peut-être aussi que son mari est plus ou moins au courant et a décidé sciemment de fermer les yeux ?

A mon avis, elle peut en discuter avec sa mère, mais c'est à sa mère de décider de le dire à son père.
Le couple regarde le couple. Je trouve aussi que c'est intrusif de lire les textos de sa mère et d'y répondre (!!).

Quand on annonce la vérité à quelqu'un, ça l'oblige à prendre une décision (pleurer devant le messager, décider de quitter son conjoint car sinon on passe pour un faible aux yeux du messager qui ne comprend pas qu'on puisse passer outre sa révélation) : je pense que ce n'est pas forcément la chose à faire.

D'ailleurs c'est compliqué de savoir quoi faire! Pour ma part, je pense que j'en parlerais avec ma mère, pour lui demander pourquoi elle agit ainsi, et s'il ne vaudrait pas mieux tout dire...
2630
Patty a écrit:
lwena a écrit:
Ben écoute, si tu trouves ça bien de cautionner le mensonge et la tromperie, tant mieux pour toi.


Cautionner quelque chose dans le couple d'autres personnes ? Mais qui je serais pour avoir le droit de juger ce qui se passe chez les autres ? :shock:

Je ne cautionne rien du tout car je n'ai rien à cautionner, ça ne me regarde pas. Dans MON couple oui, je peux me permettre de juger ce qui se passe. Dans celui des autres, y compris de mes parents ou de mes proches, je n'ai rien à cautionner, juger ou interdire.

Quant à mes amis ils vont très bien et je les remercie de m'avoir dispensée de fondre en larmes devant eux, de m'avoir vue m'effondrer parce qu'ils m'auraient appris la nouvelle. Contrairement à ce que vous pensez ils ne m'ont pas prise pour une conne, ils ont essayé de me laisser un minimum de dignité et surtout ils nous ont laissés régler le problème nous mêmes et c'est exactement ce qu'il fallait faire.

Juger est plus simple, c'est sûr. ;)


:roll: La question n'est pas de juger.
Je me mets à la place de cet homme que sa femme trompe et qui n'est pas au courant, et je me dis que si j'étais à sa place, je voudrais qu'on me prévienne, c'est tout !

Et tu fais exactement pareil ! Tu te bases sur tes valeurs personnelles et tu conseilles cette jeune fille d'après ce que toi tu voudrais vivre ; as-tu davantage raison que moi ?

Je ne fais que donner une autre opinion, par rapport à la majorité des gens de ce topic qui lui disent de ne rien faire, je lui conseille d'en parler avec sa mère, et de la pousser à parler à son père, point.
Après, c'est à elle de choisir l'option qu'elle juge la plus adaptée.
2630
Salammbo a écrit:
Moi je rejoins totalement Patty : il ne s'agit pas de cautionner le mensonge, il s'agit de ne pas agir imprudemment. La jeune fille qui a créé ce post ne sait absolument rien de la vie amoureuse et sexuelle de ses parents en tant que couple, et nous encore moins : qu'est-ce qui vous permet de juger cette femme comme ça ? Qui sait ce qui se passe dans son couple ? Peut-être que son mari l'a trompée aussi ? Qu'ils ne s'aiment plus et n'osent pas le dire à leur fille ? Qu'ils ont décidé de se rendre mutuellement leur liberté ? Que la mère cherche le courage de dire à sa famille qu'elle ne veut plus être en couple avec son mari (ce qui expliquerait son "imprudence" peut-être voulue) ? peut-être aussi que son mari est plus ou moins au courant et a décidé sciemment de fermer les yeux ?

A mon avis, elle peut en discuter avec sa mère, mais c'est à sa mère de décider de le dire à son père.
Le couple regarde le couple. Je trouve aussi que c'est intrusif de lire les textos de sa mère et d'y répondre (!!).

Quand on annonce la vérité à quelqu'un, ça l'oblige à prendre une décision (pleurer devant le messager, décider de quitter son conjoint car sinon on passe pour un faible aux yeux du messager qui ne comprend pas qu'on puisse passer outre sa révélation) : je pense que ce n'est pas forcément la chose à faire.

D'ailleurs c'est compliqué de savoir quoi faire! Pour ma part, je pense que j'en parlerais avec ma mère, pour lui demander pourquoi elle agit ainsi, et s'il ne vaudrait pas mieux tout dire...


:roll: C'est exactement ce que je lui conseille de faire.
56 ans 91 25732
J'avais compris que tu voulais qu'elle en parle à son père. :oops:

Mais sinon oui elle peut en parler à sa mère, maintenant qu'elle est au courant, même si je répète qu'elle n'aurait pas du répondre à un texto qui ne lui était pas destiné. Mais bon c'est fait.

Mais attention, en en parlant elle ouvre une porte. Il faut pouvoir assumer ce qu'il y a derrière. ;)
2630
:lol: Pourtant, ça me semblait clair !

lwena a écrit:

Pour moi, le minimum à faire est d'aller en parler à sa mère, lui dire qu'elle sait, et que ce n'est pas à elle de porter le poids de ces mensonges ; la convaincre d'aller en parler à son mari.


lwena a écrit:
Oui, je ne parlais effectivement pas de faire éclater cette histoire au grand jour, mais de mettre les choses au point avec sa mère, et de la pousser à assumer ce qu'elle fait.
56 ans 91 25732
Merdouille, j'ai zappé ça, ou alors j'ai confondu. :oops: :oops: :oops:

Je suis confuse. :oops:
38 ans beaucoup de là bas et un peu d'ici 1047
lwena a écrit:

Je me mets à la place de cet homme que sa femme trompe et qui n'est pas au courant, et je me dis que si j'étais à sa place, je voudrais qu'on me prévienne, c'est tout !



Certains hommes ou certaines femmes ne veulent pas savoir ..ou préfèrerais n'avoir jamais su.

Transmettre le message d'un adultère dans un couple dont on ne fait pas parti c'est prendre la responsabilité d'être à l'origine du lancement d'une bombe nucléaire dans un couple..cela peut découler sur de grosses disputes, un divorce .ou pire... bien pire.

ET là ça concerne ses propres parents !

Si elle balance sa vérité, c'est prendre parti pour l'un ou pour l'autre. Et elle risque de se faire rejetter par l'un ou l'autre. A t-elle les épaules pour assumer ça aussi ?

Alors qu'elle dise à sa mère qu'elle a des doutes et que ça l'a fait souffrir c'est déjà amplement suffisant.

Le reste risque d'engendrer des dommages collatéraux qu'elle se reprochera certainement pour le reste de sa vieµ.
56 ans 91 25732
Je vais encore faire ma pénible. :lol:

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle doit convaincre sa mère d'en parler à son père. Ca reste la décision de sa mère qui n'a pas à obéir à sa fille si elle ne le souhaite pas, surtout dans ce domaine. Mais elle peut lui dire qu'elle est au courant et voir la réaction de sa maman.

Et je ne comprends pas bien ce que sa mère devrait "assumer". Tu veux dire ne pas mêler sa fille à son histoire en lui demandant des infos ou des trucs comme ça ?

Parce qu'on peut très bien "assumer" totalement une histoire comme cela sans en parler à son conjoint, tout dépend de ce qui se passe dans le couple.

Assumer n'est pas forcément avouer systématiquement. J'aurais préféré ne pas savoir que mon mari m'avait trompée parce que ça n'était pas si important que ça au fond et que cette histoire n'était pas du tout importante pour lui. J'aurais préféré qu'il "assume sa faute" en la gardant pour lui, ça m'aurait évité beaucoup de chagrin pour pas grand chose au fond.

Pour moi, il n'a rien "assumé" du tout. Il a juste avoué pour se déculpabiliser, rien de plus. Ce n'est pas assumer ça. C'est faire du mal gratuitement. Ca aurait été différent s'il avait eu l'intention de me quitter.

Mais ça je ne l'ai compris qu'après l'avoir vécu. Avant je pensais comme plein de monde que si ça m'arrivait, je virerais mon mari avec perte et fracas. Et quand c'est arrivé c'est la dernière chose à laquelle j'ai pensé. ;)
42 ans Ouest lyonnais 1301
Si j'apprenais que l'un de mes parents trompait l'autre, je ne pourrais pas garder ça pour moi. Impossible !!

Comment le regarder en sachant se qui se trame dans son dos ? J'aurais l'impression d'être complice de toute cette souffrance.
32 ans valenciennes 585
moi je pense que je ne dénoncerai pas, mais jinciterai fortement le parent fautif a avouer son aventure...

peut etre que je poserai un ultimatum du genre "si tu lui a pas dit dans un mois c moi qui le fait" ou jen sais rien, ça doit vmt pas etre simple a gerer, mais je pense qu avant de dénoncer, il faut en parler avec le "trompeur"
2630
Patty a écrit:
Je vais encore faire ma pénible. :lol:

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle doit convaincre sa mère d'en parler à son père. Ca reste la décision de sa mère qui n'a pas à obéir à sa fille si elle ne le souhaite pas, surtout dans ce domaine. Mais elle peut lui dire qu'elle est au courant et voir la réaction de sa maman.

Et je ne comprends pas bien ce que sa mère devrait "assumer". Tu veux dire ne pas mêler sa fille à son histoire en lui demandant des infos ou des trucs comme ça ?

Parce qu'on peut très bien "assumer" totalement une histoire comme cela sans en parler à son conjoint, tout dépend de ce qui se passe dans le couple.

Assumer n'est pas forcément avouer systématiquement. J'aurais préféré ne pas savoir que mon mari m'avait trompée parce que ça n'était pas si important que ça au fond et que cette histoire n'était pas du tout importante pour lui. J'aurais préféré qu'il "assume sa faute" en la gardant pour lui, ça m'aurait évité beaucoup de chagrin pour pas grand chose au fond.

Pour moi, il n'a rien "assumé" du tout. Il a juste avoué pour se déculpabiliser, rien de plus. Ce n'est pas assumer ça.
C'est faire du mal gratuitement. Ca aurait été différent s'il avait eu l'intention de me quitter.

Mais ça je ne l'ai compris qu'après l'avoir vécu. Avant je pensais comme plein de monde que si ça m'arrivait, je virerais mon mari avec perte et fracas. Et quand c'est arrivé c'est la dernière chose à laquelle j'ai pensé. ;)


Il y a deux écoles à ce sujet-là.

Il y a ceux qui veulent savoir et qui reprochent à la personne qui ne le fait pas d'être lâche, d'avoir peur des conséquences de ses actes ; et ceux qui ne veulent pas savoir et qui reprochent à la personne qui le fait d'être lâche, de vouloir décharger leur conscience.

L'un ne se vaut pas plus que l'autre.

Moi clairement, je fais partie de la première catégorie : je veux savoir, quitte à ce que ça me rende malheureuse. L'honnêteté et la vérité sont des principes fondamentaux pour moi, j'exècre le mensonge et je ne supporterais pas de vivre avec quelqu'un qui me cache des choses.

Pour moi, assumer ses actes, c'est assumer les conséquences qu'ils peuvent avoir, pas faire comme s'ils n'avaient pas eu lieu.
B I U