MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Solidarité entre rondes? Mes fesses...

49 ans 94 658
Miou a écrit:

Horrifiée ma famille était, rendez-vous compte, 75kg, 1m82, dans quel état d'obésité morbide j'étais :roll:
.

Miou, on fait la même taille (mais je suis un mec).  
Ce fameux 75 kg, c'est l'objectif désespéré que m'a fixé cette *** de doctoresse à la médecine du travail ... Sachant que j'en fait 102 !!!
Elle a bêtement appliqué son calcul 182 cm moins 110 (tiens, pourquoi 110 ?) donne 72 kg, allez je vous autorise 75. Chouette, elle fixe mon bonheur pour moi à 75 kg. Hé doctoresse, si vous me lisez, j'ai un scoop : je serai encore et toujours à 100 kg à notre prochaine entrevue !
50 ans Sur un gros arbre perché 7658
Tu lui as dit que tu les ferais éventuellement sur ton lit de mort, en ayant une pensée pour elle ?... :lol:

Je lui demanderais si elle a trouvé sa méthode de calcul dans Marie Claire ou Biba. :lol:

La dernière fois que tu as fait ce poids, tu avais quel âge ?... :mrgreen:
49 ans 94 658
Salut le Chat
Non, j'ai rien dit. D'ailleurs, c'est inutile, elle ne voit que via l'IMC. Tu as un IMC entre 18 et 25 alors tu es heureux; sinon il faut vite remédier à ton malheur. Peu lui importe si tu es bien dans ta peau ou pas.
La technique la plus efficace est la fourberie : tu lui dis ce qu'elle veut entendre, oui je vais faire un régime (note pour VLR : c'est un mensonge plus gros que moi, pas taper), oui l'année prochaine je serai svelte, oui j'aimerais bien m'habiller en taille 34; en gros abonder dans son sens ...
Et le plus important, oublier toutes ces promesses foireuses dès que tu es sorti de son cabinet !
Si tu commences à lui expliquer que certes tu fais 100 kg mais tu es sportif, bien dans ta peau, que ça ne te gêne pas pour vivre alors là tu es parti pour une litanie d'une demi heure sur le dangers de l'obésité et le plaisir que tu auras à faire 75 kg.
Je préfère donc ma technique fourbe !
Sinon le Chat, il me semble avoir fait 75 ou 80 kg à la fin de mon service militaire, mais cela provenait du ratio richesse alimentaire / efforts physiques fournis. Ah les fameuses rations de combat !!!
M
34 ans 118
Ah ben francois94 maintenant j'en fait 118 pour ma part, j'ai donc pris environ 45 kilos entre mes 16 et mes 23 ans, tout ça grâce aux conseils éclairés des médecins :roll:

Sinon le_chat_du_cheshire "la société" c'est surtout un terme lambda pour désigner les gens, je suis désolée mais même si "moi" j'en viendrais à penser que je suis normale avec ce poids (ce que je ne pense pas, problèmes articulaires à l’appui, même si ça varie d'un individu à l'autre), les gens viendront toujours me rappeler dare-dare que je suis un monstre difforme.

Et donc "cette société", c'est pas vraiment une excuse, on peut avoir un moral d'acier et dire "je suis au dessus de ça" quand "les gens" te crachent au visage autant qu'ils le peuvent, jusqu'à manquer de salive, le mur d'acier s’effondre. Quoi qu'on en dise, l'avis des gens nous impacte, dans mon cas fortement vu que j'en suis devenue, au fil des années, phobique sociale, et pour être honnête, profondément misanthrope, sans pour autant manquer d'empathie envers les personnes en souffrance.
52 ans 759
fila91 a écrit:


L'une des premières choses que j'ai ressenti en arrivant ici, c'est, que y'avait deux mondes, en dessous du 52/54 et au dessus (avec moi dedans).


Moi je l'ai ressenti pas parce qu'on me l'a dit ou parce qu'on m'a fait des remarques négatives, au contraire les gens sont plutôt bienveillants ici et sont en général contre le fait de faire des différences entre les "moyennes", les "grosses" et les "très, très grosses". En fait je ressens ces différences lorsque l'on parle de choses où pour moi c'est clairement pas possible : exemples
-machintruc fait des super fringues en grande taille : génial y'a rien pour moi. Je suis là, je regarde ça me fait envie mais non c'est pas pour moi.
-moi je fais tel ou tel sport : euh j'ai pas envie de faire un malaise.Ah et puis il faut s'asseoir en tailleur par terre? Super ça non plus je ne peux pas le faire. La seule chose que je puisse faire sans dommage (et encore) ce sont des exercices assise sur une chaise (si, si ça existe et c'est plutôt réservé aux personnes âgées)...
En fait quand on fait partie des plus gros, on se rend très facilement compte que les options et possibilités sont beaucoup plus limitées que pour les "moyennement" gros. C'est pourquoi je me sens de moins en moins concernée par ce qui peut se dire sur ces forums. De temps en temps j'interviens, je mets mon grain de sel mais clairement pour moi c'est différent. Des filles qui étaient comme moi venaient au début et par leur témoignages me donnaient un peu confiance mais elles sont toutes parties ou sont passées par la case chirurgie. Sinon pour en revenir au sujet solidarité entre rondes, j'admets que quand je vois une nana plus grosse que moi (ce qui est rare) dans la rue, je me dis pourvu que je ne devienne pas comme elle. Ou sinon je me compare : mais suis-je aussi grosse qu'elle ? Quand je suis quelque part ou dans les transports en commun et qu'il y a une autre personne obèse, je me mets loin de cette personne, en me disant une obèse, ça se voit moins que deux l'une à côté de l'autre. En même temps j'irais peut être parler
50 ans Sur un gros arbre perché 7658
C'est quand même bien d'être un homme comme on peut le remarquer au travers de différents témoignages ici...Les crétins sont beaucoup moins prompts à s'exprimer face à un mec de plus de 100 kg. :lol:


François, j'ai dû faire ce poids durant l'adolescence...J'aurais l'air cadavérique aujourd'hui. :lol:
52 ans 759
Miou a écrit:
Et (désolée je ne sais pas si il est possible d'éditer), je suis bien d'accord avec Sibell, pour les raisons que j'ai expliqué plus haut.

Au dessus d'un certain ratio taille/poids, il y a une "barrière" qui se crée, si tu dépasses cette barrière, tu es tout simplement "hors de la norme" aux yeux de "la société". Et donc, pour concrètement revenir à mon exemple, je me suis autant (si pas plus) faites insulter et traiter de grosse truie avec une taille 42 qu'avec une taille 48, la seule différence étant qu'à partir de la taille 48 apparait dans les yeux des gens en plus d'un dégout certain, de la pitié pour cette maladie qui t'assailles.

Sinon le fait est qu'on m'a toujours traitée comme stupide, car grosse, donc sans volonté, donc faible et idiote. Et je passe l'infantilisation débilitante.

Bref faire des "palliers de souffrance" en fonction de la taille "hop hop toi tu fais du 40 tu fermes ta mouille parce que moi je fais du 52 c'est moi qui souffre le plus" c'est complètement con, vu que, soit t'es dans la norme, soit tu ne l'es pas, que tu fasses concrètement une taille 40 ou une taille 50, t'es la grosse paria, l'infréquentable, et tout le monde à tôt fait de te le faire comprendre. T'as dépassé la barrière, c'est comme ça, il n'y a pas de différenciation réelle, juste des niveaux de "grosseurs" tous aussi mal considérés par cette "société".
Je ne suis pas d'accord avec toi. Tu es jeune et peut être que c'est comme ça à ton âge. Mais je te garantis que quand tu as mon âge (41) faire du 40 ou du 58 (ce qui est mon cas) ce n'est pas du tout la même chose. La vie, les grossesses font souvent prendre un peu de poids, rares sont les femmes de 40 ans et plus qui font 36-38 (même si elles étaient très menues jeunes), la norme c'est plutôt 40-44. Quand tu fais ces tailles là, personne ne te regarde bizarrement, tu peux encore t'acheter des fringues dans des boutiques normales.Quand tu fais du 58 tout est différent. C'est pourquoi je ne peux pas comprendre des filles qui font du 40-42 qui se plaignent de leur surpoids (sauf si ces filles ont 12 ans). Car elles n'ont aucune idée de ce que c'est être vraiment grosse, parce que si elle se trouvent grosses, je n'ose imaginer ce qu'elles pensent de moi. Et enfin pour celles qui se plaignent de leur 42, qu'est-ce que je devrais faire moi : me suicider ? En 42 on fait partie de la norme, on a sa place dans ce monde, les objets, les lieux sont adaptés pas quand on fait du 58.
M
34 ans 118
Citation:
Je ne suis pas d'accord avec toi. Tu es jeune et peut être que c'est comme ça à ton âge. Mais je te garantis que quand tu as mon âge (41) faire du 40 ou du 58 (ce qui est mon cas) ce n'est pas du tout la même chose. La vie, les grossesses font souvent prendre un peu de poids, rares sont les femmes de 40 ans et plus qui font 36-38 (même si elles étaient très menues jeunes), la norme c'est plutôt 40-44. Quand tu fais ces tailles là, personne ne te regarde bizarrement, tu peux encore t'acheter des fringues dans des boutiques normales.Quand tu fais du 58 tout est différent. C'est pourquoi je ne peux pas comprendre des filles qui font du 40-42 qui se plaignent de leur surpoids (sauf si ces filles ont 12 ans). Car elles n'ont aucune idée de ce que c'est être vraiment grosse, parce que si elle se trouvent grosses, je n'ose imaginer ce qu'elles pensent de moi. Et enfin pour celles qui se plaignent de leur 42, qu'est-ce que je devrais faire moi : me suicider ? En 42 on fait partie de la norme, on a sa place dans ce monde, les objets, les lieux sont adaptés pas quand on fait du 58.



J'imagine que oui pour ce qui est de l'âge, quoi qu'il en soit à 23 ans, au regard des "autres" 36 est normal, 38 est dodue, 40 est morue.

Mais cependant pour le reste de ton post, tu trouves donc normal d'échelonner les souffrances ? Parce que pardon, mais si on va par là les jeunes générations étant globalement vachement plus superficielles que les anciennes, on peut dire qu'une jeune femme de 15-25 ans souffrira plus moralement du regard des autres (et surtout de leurs réflexions) qu'une femme de 40-50 ans. Sans compter que, tu fais une taille 58, qu'en est t'il de celles qui taillent 60 et plus alors ? Si tu te trouves grosse, elles doivent se considérer comme Godzilla ? (même raisonnement que toi, là, appliqué à "plus grande échelle")

Pour ma part je taille 48, et je peux dire que j'ai limite plus morflé (non en fait, J'AI plus morflé) en faisant une taille 42 (car considéré comme grosse par la "norme", et comme mince par les "rondes", donc totalement incomprise des années durant)

Je suis cependant d'accord pour ce qui est de l'habillement (et si on va par là, les vêtements ne sont pas non plus adaptés aux grandes femmes comme moi, ni aux petits seins malformés-dos large, whatelse)

Tout ça pour dire, ton raisonnement manque singulièrement d'empathie, de mon humble point de vue.
M
34 ans 118
A savoir que j'ai beaucoup de problèmes articulaires, que marcher plus de 30 minutes est un réel problème pour moi (mal aux pieds, au dos, et j'en passe), que monter un escalier et parvenir en haut autrement qu'au bord de l'évanouissement et en sueurs relève de l'exploit, que dormir sur le côté me fait immanquablement avoir mal à l'épaule le matin, et j'en passe ...
52 ans 759
Sauf que moi je n'aurais pas l'indécence d'aller me plaindre face à une nana qui serait encore plus grosse que moi car je sais que si pour moi c'est l'enfer j'ai une petite idée de ce que ça peut être pour elle...

C'est bien ce que je disais il y a une frontière très nette entre les "moyennement grosses" et les "très très grosses".
49 ans Paris 9874
nutellane a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec toi. Tu es jeune et peut être que c'est comme ça à ton âge. Mais je te garantis que quand tu as mon âge (41) faire du 40 ou du 58 (ce qui est mon cas) ce n'est pas du tout la même chose.


Merci de rappeler cela, de prendre la peine de rappeler cela.
En fait, en lisant ces échanges, je comprends qu'on ait envie de se taire, même sur vlr, en faisant du 58 et plus.
48 ans 1896
Miou a écrit:
A savoir que j'ai beaucoup de problèmes articulaires, que marcher plus de 30 minutes est un réel problème pour moi (mal aux pieds, au dos, et j'en passe), que monter un escalier et parvenir en haut autrement qu'au bord de l'évanouissement et en sueurs relève de l'exploit, que dormir sur le côté me fait immanquablement avoir mal à l'épaule le matin, et j'en passe ...

C'est drôle, parce que je fais du 48/50 pour 1m65, et j'arrive courir 10km ou à marcher 5h, y compris en montagne, et je n'ai pas de douleurs particulières.

Cela dit, je comprends ce que tu dis. Il y a quelques années, j'étais très perméable au discours "gros=mal partout". Dans les médias, autour de moi, on disait que le surpoids était l'origine de tous les maux, j'interprétais donc toutes mes sensations négatives comme une conséquence du surpoids (à l'époque, 15 ou 20 kg de moins qu'aujourd'hui). J'ai quand même toujours essayé d'avoir une activité physique, rien que marcher un peu tous les jours, et ça fait plus de bien que de mal.

Je comprends ce que dit nutellane: ce ne sont pas seulement les vêtements à la bonne taille qui manquent, mais beaucoup d'objets sont inadaptés, comme les sièges dans les transports ou les salles de spectacle, certaines attractions, des équipements de sport (vélo d'appartement limité à 120 kg, alors que l'on conseille souvent aux gros qui veulent reprendre une activité physique de choisir une activité "portée" pour ne pas traumatiser les articulations), et j'en oublie sûrement.

S'il y a souffrance psychologique en 40, le monde est quand même fait pour toi.
M
34 ans 118
Évidemment qu'il faut ménager la personne qui est plus en difficulté que soi, c'est sur que quand je vois une finette taille 36 me sortir qu'elle est grosse, je tique aussi avec mon 48. C'est pas pour autant que la personne ne souffre pas, mais m'en faire part à moi spécifiquement est bien sur ironique.

Cependant sur vivelesrondes il n'est pas indiqué "réservé aux tailles 50 et plus", donc si une femme (ou un homme) se trouve gros(se) en 44, à des problèmes de santé liés à son surpoids, je trouve franchement déplacé de lui dire "osef de tes problèmes".

Par exemple j'ai une spondylarthrite ankylosante, que le surpoids n'arrange vraiment vraiment pas. Je souffre, jour et nuit, faire le ménage me demande une semaine de repos par la suite, marcher c'est une plaie. Mon problème va paraitre anodin à un cancéreux, et difficile pour une personne "lambda" j'irais donc pas lui chialer dans les oreilles du dit cancéreux, mais c'est pas pour autant que si je vais me plaindre de ma souffrance sur un forum "parlez de vos soucis de santé" le cancéreux est en droit de me dire "oh ta gueule y'a des gens qui meurent ici".

Le problème, c'est que VOUS vous sentez visées par les filles qui viennent s'exprimer sur un forum destinés aux personnes qui se sentent mal dans leurs peau, et pas spécifiquement aux tailles 50+. Ces filles ne s'adressent pas à vous spécifiquement, elles expriment un mal être, qui a autant le droit d'être exprimé ici que le votre.
50 ans Sur un gros arbre perché 7658
Il y a aussi des magasins comme Casa et Soho qui ne sont pas prévus pour nous. :mrgreen:
M
34 ans 118
Sinon je fais 118 kilos Maiadi, c'est pas rien même si ça peut paraitre risible en comparaison de, par exemple, 140 kilos, mais tout le monde n'est pas fait du même bois, donc oui moi, personnellement, je souffre des articulations, énormément, au point de m'en réveiller la nuit, après certes comme je l'ai dit j'ai aussi une maladie auto-immune, mais mon surpoids aggrave la chose, donc je souffrirais par exemple, en tout logique, plus qu'une personne du même poids voire d'un poids plus élevé mais sans problèmes de santé particulier.

Bref ça me fait vraiment tiquer parfois ce que vous dites.
B I U


Discussions liées