MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Interdiction de fumer dans les lieux publics:pour ou contre?

38 ans On my black cloud in a white heaven 7469
Bonjour,

A partir du 1er janvier 2007, il sera interdit de fumer dans les lieux publics. Il y aura un sursis de 9 mois supplémentaires pour les cafés, bars, restaurants et  
discothèque qui devront mettre en place des fumoirs hermétiquement fermés et où le personnel ne pourra aller prendre les commandes.

Que pensez vous de cette nouvelle loi ?

Personnellement, je ne fume pas et je suis totalement pour. Je ne vais d'ailleurs pas en discothèque à cause de ça.
De plus, vers chez moi un bowling totalement non fumeur a ouvert et qu'est ce que c'est agréable de ne pas sentir de fumée !
Mon conjoint est serveur mais ne fume pas mais est malheureusement un grand fumeur passif ...
C
32 ans alsace 133
moi je comprend pas les gens qui fument et qui ne peuvent pas s'empecher de fumer le temps d'un restaurant !!!
je trouve que c'est pas insurmontable tous mes amis ou proche qui fume on se respect !!!
si des gens veulent fumer alors qu'ils le fasse dehors ou chez eux mais qu'il n'enfume pas les autres !!!
je ne critique pas ceux qui fument c'est un choix personnel mais il est innacceptable de voir des gens mourir de cancer de poumons ou autre maladie lié au tabagisme alors qu'il ne fume pas !!!
42 ans karlsruhe 127

Mais quel bonheur ca va être!!!! Plus de fringues qui sentiront le tabac, enfin le droit de sortir sans faire une crise d´asthme, le droit de respirer tout simplement...
Moi je suis aux anges... et il était temps!
Par contre je travaille dans le milieu hôtelier et j´en ai marre que les cliens me soufflent leur cigarette au nez. Je trouve qu´il s´agit tout simplement de savoir vivre et de respect!
Un truc qui me remonte le moral pour la semaine tiens! LOL :D
33 ans Seine Saint Denis 1018
moi aussi je suis toute a fair pour!!! fini les pubs enfumés, les soirées entre amis d'ou l'on rentre avec le gros mal de tete et les yeux qui piquent sans parler des vetements qui puent et les cheveux!!!
41 ans 04 5576
Je suis une grosse fumeuse et je suis mitigée plutôt pour.

Contrairement à ce que semble penser Cecyle67, tous les fumeurs ne sont pas inconcsient de la gêne q'ils peuvent occasionner à d'autres.
Celà dit, j'aurais préféré qu' on durcisse les lois concernant les lieux publics (séparation physique devient pièce à part etc etc) plutôt qu'on l'interdisse simplement. Ou qu'on laisse le choix aux propriétaires d'avoir un établissement fumeur ou non, avec avis bien en vue sur la façade. Dans l'état actuel des choses, ma façon de penser m'entraîne donc plus vers le pour.

En tant que fumeur qu'on a maintes fois dite intolérante :roll: :roll: j'ai souvent subi la chasse aux sorcières que provoquent pas mal de non fumeurs anti fumeurs. Des gens qui ont un peu ton discuours Cecyle67, et qui n'ont sans doute aucune adiction, aucun vice dans la vie, des êtres purs en somme. Commencer à fumer est un choix facile, certes, continuer ou s'arrêter est un choix moins evident. Je suis quelqu'un d'angoissé et de stressé. Mon boulot n'est en tant normal pas facile, là en ce moment c'est pire. Sans même parler de ma vie à aucun. Il y a des choses que je pourrai, avec du temps résoudre, d'autres non. J'ai "choisi" d'étaler mes vices compensatoires au stress sur plusieurs choses plutôt que sur la bouffe seule, ou l'ouerture de veine au rasoir.

Je sais bien que vous allez me répondre en un tollé général :
- je détruis ma santé.
- Certes, mais sans doute moins rapidement qu'avec un état de stress perpetuel, quand je souffre de TCA et de tendances dépressives.

- C'est de la faiblesse de se réfugier dans la clope.
- Encore une fois exact, mais étant faible devant mes TCA aussi, mon choix est vite fait.

- tu es droguée par la clope
- Tout à fait vrai. On a tous nos addictions, moi c'est la clope entre autres. Je fais tout pour ne pas emmerderle monde avec, alors lâchez moi aussi sur le sujet (je m'adresse là plutôt à certaines personnes de mon entourage hein)

Par définition, les fumeurs ont été non fumeurs mais la plupart des non fumeurs n'ont pas fumé. Heureux ceux qui ont réussi à s'en débarrasser, mais pour les la plupart des autres, les discours simplistes et intolérants sur la faiblesse des fumeurs me fait autant g*rb*r que ceux qui disent que les gros sont gros par paresse et négligence.

A bon entendeur...
39 ans Sud Ouest 3873
POOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUURRRRRRRRRRRRRRRRR !
Enfin les non-fumeurs pourront s'amuser sans se pourrir la santé avec la fumée des autres !
C'est Noël ! Il était temps, quand on sait le nombre de fumeurs passifs qui meurent de maladies respiratoires...
Je ne pensais pas que ça arriverait un jour, je suis pour à 100%. Si on veut se détruire en fumant, ok, mais seul ou entre fumeurs. Si on est non-fumeur c'est pas pour ramasser la merde des autres par les poumons. (Et c'est vraiment désagréable en plus, surtout au restaurant, on ne sent même plus ce que l'on mange.)
Y a déjà assez à faire avec l'automobile et l'industrie.

Par contre j'ai des doutes quant à l'application concrète : exemple samedi je vais à la Cigale (concert) il y avait bien des panneaux "interdiction de fumer" mais très vite c'était irrespirable car tout le monde fumait dans la salle ! Et l'extraction n'était pas prévue pour ça... Résultat, je peinais à respirer et bonjour ce que j'ai du ramasser...
Mais au moins la loi sera pour nous, et j'espère les sanctions pour eux. :twisted:

Cela dit, je serais pour laisser les bars-tabacs fumeurs pour que ce soit des "fumoirs", pour ceux qui ne peuvent pas se retenir. Bon ça risque d'être un peu "ghetto pour fumeurs" du coup.
C
32 ans alsace 133
je sais que tous les fumeurs n'ont pas aucune savoir qu'il y a des gens respecteux parmi les fumeur j'en ai pour exemple tous les jours avec les gens de ma famille et mes amis et je ne pretend pas etre sans reproche colmme je l'ai dit ce n'est pas une attaque envers les gens qui fume c'est leur vie pas la mienne je m'en fou un peu temps que ca ne me nuit pas (pas qu'a moi mais a autrui en general) !!!
desolé si mon discour semble un peu dur ce qui n'est pas forcement le cas mais etant donné qu'il y a bientot 2 ans et demi je consolé une amie dont le pere est mort d'un cancer des poumons alors qu'il ne fumé meme pas !!! mais qu'il était un fumeur passif etant donné que depuis son enfance il passait la majorité de sa vie dans les bar tabac dabord parce que ses parents en possedé un puis parce que plus tard lui meme l'avait repris !!! ben désolé mais ca ca me revolte bien sur a l'epoque on avait pas tellement conscience de se que pouvais causé le tabac surtout sur ce qui ne fume pas.

thetoad si fumer t'aide a te relaxer ou decompressé ben temps mieux pour toi (tu connais les risques et tu les assumes) mais penses tu qu'il faut faire subir la cigarette aux autres? et penses tu ne pas pouvoir tenir 2h sans fumer pour un restaurant? je pense que c'est faisable tous mes amis dont certain tres grand fumeur y arrive ! ensuite tu dit que les etablissements devrait pouvoir choisir mais cela va crée des discrimination a l'embauche en effet seul les fumeurs pourrons travailler dans les lieux fumeurs ?!
si les americains arrivent (pour une fois que je trouve qu'il y a quelquechose de bien niveau lois la bas) a ne pas fumer dans les lieux public pourqui pas nous ?!!
39 ans Sud Ouest 3873
thetoad a écrit:
Je suis une grosse fumeuse et je suis mitigée plutôt pour.

Je sais bien que vous allez me répondre en un tollé général :
- je détruis ma santé.
- Certes, mais sans doute moins rapidement qu'avec un état de stress perpetuel, quand je souffre de TCA et de tendances dépressives.

- C'est de la faiblesse de se réfugier dans la clope.
- Encore une fois exact, mais étant faible devant mes TCA aussi, mon choix est vite fait.

- tu es droguée par la clope
- Tout à fait vrai. On a tous nos addictions, moi c'est la clope entre autres. Je fais tout pour ne pas emmerderle monde avec, alors lâchez moi aussi sur le sujet (je m'adresse là plutôt à certaines personnes de mon entourage hein)

Par définition, les fumeurs ont été non fumeurs mais la plupart des non fumeurs n'ont pas fumé. Heureux ceux qui ont réussi à s'en débarrasser, mais pour les la plupart des autres, les discours simplistes et intolérants sur la faiblesse des fumeurs me fait autant g*rb*r que ceux qui disent que les gros sont gros par paresse et négligence.

A bon entendeur...


Euh, que tu te détruises c'est ton problème, ton choix, ta liberté, mais du moment où tu fumes dans un lieu public et donc où tu fais respirer aux autres ta fumée, là c'est les autres que tu détruis. C'est là que ça pose un problème.
Imagine dans une famille où personne ne fume, on trouve à la maman un cancer du poumon du au tabagisme passif. Elle en meurt. Est-ce que ça n'est pas un peu comme si elle avait été écrasée par le bus que conduit l'état et qui transporte tous les fumeurs ?
Ben c'est une sorte de petit meurtre. Tu fumes à côté d'un non-fumeur, tu l'empoisonnes. C'est dérangeant mais c'est vrai.
Alors cette mesure ce n'est qu'un juste retour des choses. Si on ne peut pas protéger les fumeurs du tabac alors au moins on protègera les non-fumeurs qui ne veulent pas prendre le risque de mourir à cause du tabac.
Ca me paraît totalement normal.

Après les considérations sur la faiblesse des fumeurs, ça sort d'où ? Je n'ai vu personne en parler. C'est tout le problème des addictions. Rien de mieux ou de pire.
On parle juste des conséquences du tabac, on ne fait pas de procès aux fumeurs que je sache ?
H
53 ans Paris 901
thetoad a écrit :

Par définition, les fumeurs ont été non fumeurs mais la plupart des non fumeurs n'ont pas fumé. Heureux ceux qui ont réussi à s'en débarrasser, mais pour les la plupart des autres, les discours simplistes et intolérants sur la faiblesse des fumeurs me fait autant g*rb*r que ceux qui disent que les gros sont gros par paresse et négligence.

Pour ma part, je suis entièrement d'accord sur ce point là.

Je suis également une "grosse" fumeuse et je respecte les non fumeurs, dans la mesure où ils me respectent aussi mais parfois, les non fumeurs sont très intolérants (et voir même encore plus les anciens fumeurs).

Bref, il y a longtemps, je me souviens, je pensais que la loi qui interdisait le tabac dans le métro parisien était injuste mais en grandissant, je me suis dit que l'idée n'était somme toute pas si mauvaise, d'autant plus qu'un trajet en métro ne dure jamais des heures.
Pour l'avion, ça s'est un peu corsé car l'idée de passer des heures très longues sans une cigarette, j'avoue que j'ai encore du mal.
Pour le restaurant, ça ne me dérange pas de m'abstenir de fumer pendant que je mange parce que je peux pas faire les deux en même temps mais quand j'ai fini ou en attendant l'arrivée du premier plat, c'est la galère, alors attendre un peu oui, trop longtemps, moins évident!

Je trouve que toutes ces lois sont faites pour protéger la santé des gens et tant mieux! Mais je suis persuadée que l'on aurait pu trouver des méthodes moins répressives que les interdictions totales.

Les cafés et les restaurants, ne nous voilons pas la face, ont une clientèle de fumeurs, et c'est la mort de petits commerces si on ne trouve pas des solutions rapides. Le plan de faire des pièces hermétiques au tabac, ouai, j'aime pas l'idée...y aura des aérations? Et puis, tous les commerces n'ont pas la place pour aménager cette pièce...

Enfin, vous trouverez peut-être ma conclusion nulle à c... mais les voitures aussi sont des énormes polluants qui détruisent la planête et donnent aussi de l'asthme...alors, à quand l'interdiction totale des voitures????? Il en va de même pour tout ce qui est dommageable à la santé humaine...
mon mari et moi même ne fumons pas.
pour ma part, je pense que dans un restaurant il doit être interdit de fumer.
c'est sur que c'est pénible quand on a de la famille ou des amis qui fument et que l'on est invité chez eux. Les habits, les cheveux, hummmmm.
48 ans 76 10598
Je suis une ancienne fumeuse devenue totalement ( je l'avoue) intolérante envers les fumeurs.

Cette application de la loi, je l'attend de pied ferme. Car je pourrais enfin, lors de virées shopping, aller me réchauffer d'un bon cafè à la brasserie du coin, je serais presque retentée de sortir en boite, je n'aurais plus à éviter certains restaurants pour cause d'absence d'espace non-fumeurs etc... :D

J'ai fumé, longtemps et beaucoup et je peux affirmer aujourd'hui que tant qu'on fume, on ne se rend pas compte de la gène qu'on occasionne.

Alors, c'est certes dommage d'en arriver à de telles extrémités mais si seulement la loi évin avait été mieux respectée, on n'en serait pas là. Car, rappelons-le: un lieu sans séparation fumeur/non-fumeur est de fait un lieu non-fumeur....dans nos rêves. Et puis, avouons-le, certaines séparations semblent dues au fait que, tout comme le nuage de tchernobyl en son temps, la fumée s'arrête à des barriéres virtuelles. :roll:
X
81 ans 2365
petitefraisedesbois a écrit:
thetoad a écrit:
Je suis une grosse fumeuse et je suis mitigée plutôt pour.

Je sais bien que vous allez me répondre en un tollé général :
- je détruis ma santé.
- Certes, mais sans doute moins rapidement qu'avec un état de stress perpetuel, quand je souffre de TCA et de tendances dépressives.

- C'est de la faiblesse de se réfugier dans la clope.
- Encore une fois exact, mais étant faible devant mes TCA aussi, mon choix est vite fait.

- tu es droguée par la clope
- Tout à fait vrai. On a tous nos addictions, moi c'est la clope entre autres. Je fais tout pour ne pas emmerderle monde avec, alors lâchez moi aussi sur le sujet (je m'adresse là plutôt à certaines personnes de mon entourage hein)

Par définition, les fumeurs ont été non fumeurs mais la plupart des non fumeurs n'ont pas fumé. Heureux ceux qui ont réussi à s'en débarrasser, mais pour les la plupart des autres, les discours simplistes et intolérants sur la faiblesse des fumeurs me fait autant g*rb*r que ceux qui disent que les gros sont gros par paresse et négligence.

A bon entendeur...


Euh, que tu te détruises c'est ton problème, ton choix, ta liberté, mais du moment où tu fumes dans un lieu public et donc où tu fais respirer aux autres ta fumée, là c'est les autres que tu détruis. C'est là que ça pose un problème.
Imagine dans une famille où personne ne fume, on trouve à la maman un cancer du poumon du au tabagisme passif. Elle en meurt. Est-ce que ça n'est pas un peu comme si elle avait été écrasée par le bus que conduit l'état et qui transporte tous les fumeurs ?
Ben c'est une sorte de petit meurtre. Tu fumes à côté d'un non-fumeur, tu l'empoisonnes. C'est dérangeant mais c'est vrai.
Alors cette mesure ce n'est qu'un juste retour des choses. Si on ne peut pas protéger les fumeurs du tabac alors au moins on protègera les non-fumeurs qui ne veulent pas prendre le risque de mourir à cause du tabac.
Ca me paraît totalement normal.

Après les considérations sur la faiblesse des fumeurs, ça sort d'où ? Je n'ai vu personne en parler. C'est tout le problème des addictions. Rien de mieux ou de pire.
On parle juste des conséquences du tabac, on ne fait pas de procès aux fumeurs que je sache ?


En attendant les non-fumeurs, à moins d'être trop naïfs, sont conscients que s'ils vont dans une discothèque ou dans un bar, il y aura des cigarettes et de la fumée. Et bizarrement, j'ai beau fumer à mort quand je suis de sortie, les gens qui viennent se plaindre ouvertement, ils sont rares, même inexistant (Toujours plus facile de "cracher tout ce qu'on a à dire" lorsque la loi est avec vous). Puis si certaines discothèques avaient une ventilation correcte... Parce que même en tant que fumeuse, il m'arrive d'aller dans des endroits sans ventilation correcte et je peux vous garantir que le fumeur se plaint aussi! Après tout, c'est pas parce qu'on fume qu'on adore l'odeur de clope et les nuages bleus ^ ^.

Je ne suis pas contre une telle loi (peut-être que si je ne peux plus fumer dans les boîtes, je diminuerai ma conso du w-e ^ ^, par contre je risque d'augmenter la conso d'alcool c'est pas mieux, remplacer une addiction par une autre finalement), mais faut arrêter de victimiser tout le temps les non-fumeurs et de culpabiliser les fumeurs.

Arrêter de fumer, selon moi ce n'est pas qu'une histoire de déclic, ou de volonté! Il y a des tas d'autres paramètres et je considère qu'un des plus importants c'est une certaine situation de vie qui fait qu'on fume, et que tant cette situation ne change pas, on ne pourra pas arrêter de fumer définitivement. Personnellement, mon père est décédé à 35 ans du cancer du fumeur (je devrais donc être la première à refuser la clope), et je suis clope au bec malgré l'antécédent familial, et je suis consciente du risque, mais psychologiquement je suis tellement mal que tant que je n'irai pas mieux, je ne pourrai pas envisager un arrêt. Quand on nous parle de problèmes de poids, qu'il faut remonter à la source du problème psy avant d'envisager de soigner le problème de poids, ben c'est pareil pour la clope.

Cela étant dit, le fumeur n'aura jamais raison face aux arguments des non-fumeurs, mais qu'au moins les non-fumeurs soient respectueux vis-à-vis des fumeurs, on est loin d'être des vilains et je crois que la majorité des fumeurs aimeraient bien arrêter.

Enfin, je pense aussi que j'avais déjà parlé de l'interdiction de la clope sur mon lieu de travail. C'est tellement anecdotique! Où finalement c'est vraiment un non-sens incroyable. Avant, on fumait dans son bureau (perso je n'ai jamais fumé dans mon bureau, mon addiction n'est pas du tout physique ^ ^), et généralement on ne mettait pas un non-fumeur avec un fumeur, et libre au non-fumeur de ne pas entrer dans le bureau du fumeur pour ne pas être incommodé. Maintenant, fumeur ou pas, tous les matins tu te prends ta dose de nicotine et de fumée en entrant dans le bâtiment, parce que c'est à l'entrée de celui-ci que les fumeurs doivent aller griller leur cigarette :lol: . S'ils adoptent un système similaire pour les bars et discothèques... Ca va être marrant :lol:
39 ans Sud Ouest 3873
doudouille a écrit:


En attendant les non-fumeurs, à moins d'être trop naïfs, sont conscients que s'ils vont dans une discothèque ou dans un bar, il y aura des cigarettes et de la fumée. Et bizarrement, j'ai beau fumer à mort quand je suis de sortie, les gens qui viennent se plaindre ouvertement, ils sont rares, même inexistant (Toujours plus facile de "cracher tout ce qu'on a à dire" lorsque la loi est avec vous). Puis si certaines discothèques avaient une ventilation correcte... Parce que même en tant que fumeuse, il m'arrive d'aller dans des endroits sans ventilation correcte et je peux vous garantir que le fumeur se plaint aussi! Après tout, c'est pas parce qu'on fume qu'on adore l'odeur de clope et les nuages bleus ^ ^.

Je ne suis pas contre une telle loi (peut-être que si je ne peux plus fumer dans les boîtes, je diminuerai ma conso du w-e ^ ^, par contre je risque d'augmenter la conso d'alcool c'est pas mieux, remplacer une addiction par une autre finalement), mais faut arrêter de victimiser tout le temps les non-fumeurs et de culpabiliser les fumeurs.

Arrêter de fumer, selon moi ce n'est pas qu'une histoire de déclic, ou de volonté! Il y a des tas d'autres paramètres et je considère qu'un des plus importants c'est une certaine situation de vie qui fait qu'on fume, et que tant cette situation ne change pas, on ne pourra pas arrêter de fumer définitivement. Personnellement, mon père est décédé à 35 ans du cancer du fumeur (je devrais donc être la première à refuser la clope), et je suis clope au bec malgré l'antécédent familial, et je suis consciente du risque, mais psychologiquement je suis tellement mal que tant que je n'irai pas mieux, je ne pourrai pas envisager un arrêt. Quand on nous parle de problèmes de poids, qu'il faut remonter à la source du problème psy avant d'envisager de soigner le problème de poids, ben c'est pareil pour la clope.

Cela étant dit, le fumeur n'aura jamais raison face aux arguments des non-fumeurs, mais qu'au moins les non-fumeurs soient respectueux vis-à-vis des fumeurs, on est loin d'être des vilains et je crois que la majorité des fumeurs aimeraient bien arrêter.

Enfin, je pense aussi que j'avais déjà parlé de l'interdiction de la clope sur mon lieu de travail. C'est tellement anecdotique! Où finalement c'est vraiment un non-sens incroyable. Avant, on fumait dans son bureau (perso je n'ai jamais fumé dans mon bureau, mon addiction n'est pas du tout physique ^ ^), et généralement on ne mettait pas un non-fumeur avec un fumeur, et libre au non-fumeur de ne pas entrer dans le bureau du fumeur pour ne pas être incommodé. Maintenant, fumeur ou pas, tous les matins tu te prends ta dose de nicotine et de fumée en entrant dans le bâtiment, parce que c'est à l'entrée de celui-ci que les fumeurs doivent aller griller leur cigarette :lol: . S'ils adoptent un système similaire pour les bars et discothèques... Ca va être marrant :lol:


1 Ah ouais on est conscient quand on va dans un bar que c'est enfumé mais est-ce qu'on a le choix ?
T'en connais toi des bars/restos/boîtes non fumeurs ? Pas moi, désolée.
Et tu voudrais que les non-fumeurs aillent voir les 535 mecs qui fument dans la boîte : "La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ?" Ou alors faudrait qu'on sorte pas ou qu'on se la ferme ?

2 Qui empoisonne l'autre ? Qui meurt du poison de l'autre ? C'est le fumeur ou le non-fumeur ? C'est qui la victime alors ?

3 Ah puisque les fumeurs aimeraient arrêter faudrait accepter de pomper leur toxique ? Quand un alcoolique bourré (mais il aimerait en finir avec la boisson) écrase un gosse alors il faudrait l'absoudre parce qu'il aimerait arrêter de boire le pauvre ?

Non mais, qu'est ce qu'il faut pas entendre !
:evil: :evil: :evil:

Et si un jour tu arrives à arrêter (ce que je te souhaite) tu comprendras surement ce que ressentent les non-fumeurs.
782
Je suis tout à fait d'accord avec thetoad.

Bon, ok, je fume, donc je ne dois pas être complètement objective...
J'ai répondu : je fume et je suis contre, mais mon jugement est mitigé.
Dans les restaurants, je comprends, manger dans la fumée, même pour moi qui fume non merci.

Par contre dans les bars, il faut absolument installer des fumoirs, nettement séparés des zones non fumeurs. Parce qu'un café ou une bière sans clope, je n'imagine même pas !!! Et en hiver, hors de question d'aller me les geler dehors : donc, baisse très sensible de fréquentation des bars. En discothèque, pareil.

Le problème du système que j'ai proposé précedemment, c'est la stigmatisation inévitable des fumeurs. Comment va faire un groupe d'amis composé de fumeurs et de non-fumeurs ??? Faudra-t-il se trouver des amis en fonction de ce critère ?

Il est clair qu'enfumer les non-fumeurs est condamnable. Mais va-t-on dériver comme aux USA où les fumeurs sont "parqués" dans des cabines ?

Quant aux taxes insensées sur les clopes, au lieu d'engraisser nos politiciens véreux, elles feraient mieux de remplir le trou de la Sécu...
X
81 ans 2365
petitefraisedesbois a écrit:
doudouille a écrit:


En attendant les non-fumeurs, à moins d'être trop naïfs, sont conscients que s'ils vont dans une discothèque ou dans un bar, il y aura des cigarettes et de la fumée. Et bizarrement, j'ai beau fumer à mort quand je suis de sortie, les gens qui viennent se plaindre ouvertement, ils sont rares, même inexistant (Toujours plus facile de "cracher tout ce qu'on a à dire" lorsque la loi est avec vous). Puis si certaines discothèques avaient une ventilation correcte... Parce que même en tant que fumeuse, il m'arrive d'aller dans des endroits sans ventilation correcte et je peux vous garantir que le fumeur se plaint aussi! Après tout, c'est pas parce qu'on fume qu'on adore l'odeur de clope et les nuages bleus ^ ^.

Je ne suis pas contre une telle loi (peut-être que si je ne peux plus fumer dans les boîtes, je diminuerai ma conso du w-e ^ ^, par contre je risque d'augmenter la conso d'alcool c'est pas mieux, remplacer une addiction par une autre finalement), mais faut arrêter de victimiser tout le temps les non-fumeurs et de culpabiliser les fumeurs.

Arrêter de fumer, selon moi ce n'est pas qu'une histoire de déclic, ou de volonté! Il y a des tas d'autres paramètres et je considère qu'un des plus importants c'est une certaine situation de vie qui fait qu'on fume, et que tant cette situation ne change pas, on ne pourra pas arrêter de fumer définitivement. Personnellement, mon père est décédé à 35 ans du cancer du fumeur (je devrais donc être la première à refuser la clope), et je suis clope au bec malgré l'antécédent familial, et je suis consciente du risque, mais psychologiquement je suis tellement mal que tant que je n'irai pas mieux, je ne pourrai pas envisager un arrêt. Quand on nous parle de problèmes de poids, qu'il faut remonter à la source du problème psy avant d'envisager de soigner le problème de poids, ben c'est pareil pour la clope.

Cela étant dit, le fumeur n'aura jamais raison face aux arguments des non-fumeurs, mais qu'au moins les non-fumeurs soient respectueux vis-à-vis des fumeurs, on est loin d'être des vilains et je crois que la majorité des fumeurs aimeraient bien arrêter.

Enfin, je pense aussi que j'avais déjà parlé de l'interdiction de la clope sur mon lieu de travail. C'est tellement anecdotique! Où finalement c'est vraiment un non-sens incroyable. Avant, on fumait dans son bureau (perso je n'ai jamais fumé dans mon bureau, mon addiction n'est pas du tout physique ^ ^), et généralement on ne mettait pas un non-fumeur avec un fumeur, et libre au non-fumeur de ne pas entrer dans le bureau du fumeur pour ne pas être incommodé. Maintenant, fumeur ou pas, tous les matins tu te prends ta dose de nicotine et de fumée en entrant dans le bâtiment, parce que c'est à l'entrée de celui-ci que les fumeurs doivent aller griller leur cigarette :lol: . S'ils adoptent un système similaire pour les bars et discothèques... Ca va être marrant :lol:


1 Ah ouais on est conscient quand on va dans un bar que c'est enfumé mais est-ce qu'on a le choix ?
T'en connais toi des bars/restos/boîtes non fumeurs ? Pas moi, désolée.
Et tu voudrais que les non-fumeurs aillent voir les 535 mecs qui fument dans la boîte : "La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ? La fumée me gêne, vous pouvez écraser votre clope svp ?" Ou alors faudrait qu'on sorte pas ou qu'on se la ferme ?

2 Qui empoisonne l'autre ? Qui meurt du poison de l'autre ? C'est le fumeur ou le non-fumeur ? C'est qui la victime alors ?

3 Ah puisque les fumeurs aimeraient arrêter faudrait accepter de pomper leur toxique ? Quand un alcoolique bourré (mais il aimerait en finir avec la boisson) écrase un gosse alors il faudrait l'absoudre parce qu'il aimerait arrêter de boire le pauvre ?

Non mais, qu'est ce qu'il faut pas entendre !
:evil: :evil: :evil:

Et si un jour tu arrives à arrêter (ce que je te souhaite) tu comprendras surement ce que ressentent les non-fumeurs.


:roll: Merci pour cette agressivité gratuite...
B I U