MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

Les rond(e)s, l'intolérance et les concerts de rock

Bonsoir,

pas envie de me plaindre ou de me fâcher ce soir, pas envie de demander de conseils, juste envie de vous faire partager un ressenti ;).

Comme une grande  
majorité des gens, j'aime la musique mais surtout le rock, l'électro-rock, l'alternatif, divers styles.
J'affectionne particulièrement depuis des années le groupe MUSE (récemment re-découvert pour son "tube" commercial starlight :op).
Mon mari et moi avons souvent l'envie de nous rentre dans des festivals, des concerts.
L'an dernier, nous avons fait quatre concerts de grands groupes internationaux en salle dont un privé et cinq jours de festivals.

Fin 2006, nous avons eu le bonheur de voir MUSE au Zénith de Lille : panard. Non seulement c'était génial mais les gens étaient tolérants, gentils, polis, ouverts, sympas. On n'a pas eu UN SEUL souci.

Ca tranche complètement avec ce qui se passe dans les concerts de type festival en Flandres ou au Luxembourg.
En ce qui concerne la Flandres, j'y suis allée avec un ami d'origine haïtienne (donc, black), en 2004.
J'ai été dégoutée par la manière d'agir des gens face à lui. Des types en pantalon militaire et au crâne rasé, mais pas que ça, se permettaient de le traiter de "singe noir", juste parce qu'il est noir.
Quant à moi, visiblement, certains trouvaient très drôle que je sois une femme ronde. Et pourtant, j'ai de l'assurance et je ne me laisse pas marcher sur les pieds !

Ce soir, nous voilà repartis au Lux pour le concert de Muse à la Rockhal.
Sur 6500 personnes, ce qui est peu, 8 ont visiblement trouvé très amusant de se foutre de ma gueule ouvertement.
Oh, je leur rends bien. Mon mari aussi. Aucun souci avec ça.

Mais tout de même... Alors que le milieu "rock" est censé être assez alternatif, alors que les groupes que je suis sont souvent engagés politiquement envers plus de tolérance etc., je remarque que c'est encore toujours la même question de l'apparence qui domine...
On ne va plus en concert pour écouter de la musique et voir un super groupe, on y va pour boire, draguer, frimer et mater les autres.

Mais outre le malaise toujours causé, on a beau dire, par le regard des autres, ce qui me choque encore plus et le regard des gens les uns sur les autres, qui se jugent, s'évaluent, se méprisent.

Je suis quelqu'un d'ouvert d'esprit, de tolérant, j'ai des tonnes d'amis différents, complètement cinglés, très stables, gays, hétéros, bis, noirs, blancs, basanés, croyants ou non, présentant un problème physique ou pas.

Dans la masse de ces gens qui friment en permanence, même là où s'attendrait le moins à les voir frimer, je finis par me méfier et je développe quasiment des phobies sociales, n'ayant pas envie de me mêler à une foule dont j'appréhende les moeurs...

Jusqu'à ne plus avoir envie de me rendre dans ces concerts alors qu'ils rythment ma vie et m'apportent un sentiment de bien être immense.
Je me dis que si je n'y allais plus par peur d'être critiquée, que je ne ferais pas honneur à ma "condition" et que je ferais preuve de faiblesse...
Je n'ai pas de raisons de ne pas être fière de moi. Mais je dois avouer que se battre contre des moulins devient chiant. Et même si je ne me battais pas, je subirais tout de même la présence de personnes stupides dont la bêtise pèse sur toi...
Rationnellement, je sais pourquoi on juge, on méprise les femmes rondes comme les hommes ronds, comme toute personne "différente".

Mais j'ai toujours du mal à l'avaler. Surtout dans un milieu que j'apprécie de fréquenter...
Enfin bref, juste ma pensée du soir ;)
34 ans 92 / 69 5897
Je comprends totalement :? ta réaction.

Je suis super choquée :shock:

J'ai fait pas mal de festival de rock, punk, ska punk etc...
et je n'ai jamais vu ou rencontré ce genre de soucis, mais c'est clair que c'est hallucinant :shock:

C'était une minorité tout de même j'espère ? !

Ca me semble tellement en décalage avec le discours prôné dans les chansons, et par essence même de ce genre de rassemblement qui ramèhenbt des styles déjà assez hors normes ou du moins hétéroclyte :shock:
Je vais pas faire long mais j'espère être sufisament direct...
Tu devrais en profiter de ces moulins et de cette attitude d'intolérance et de jugements pour te/vous faire à toi et à ton mari, votre petite bulle.
En parlant de Muse, "A new born". ;)
Idem pour le rock, sauf que je juge pas sur le physique, je crois ne l'avoir jamais fait, pas en amour du moins.
Pour une relation purement physique peut être je ne vais pas faire l'hypocrite ici, quel intérêt?
Maintenant dans la foule aux concerts ou autres soirées goth ou métal que j'aime fréquenter je pense que le plus intéressant est au fond des gens comme partout, dans n'importe quel autre milieu.
Moi je trouve que t'es une fille bien, c'est pas très original mais c'est ma petite pensée du soir. =D>
En fait, je vois une dissonance complète entre le public français et le public des pays ou lieux à culture germanique. Je ne vais pas commencer à théoriser au sujet des extrémismes de droite mais je crois tout de même qu'il existe une culture de droite classique dans ces pays. Une culture parfois extrémiste mais pas toujours. Par contre, quand je vois des croix gammées en Flandres dans les concerts/festivals, ça me fiche les jetons. Surtout vu la banalisation...

Le public français est hétéroclite pour Muse, je pense. Du moins celui de Lille. En Belgique, en 2003, quand ils ont fait Forest National, le public était très large. Ca allait du gars de cinquante ans à la gamine de 20 ans qui découvre aux jeunes un peu "cool" et aux jeunes travailleurs, etc. etc.

Ici, le public était composé de gens que j'appelle "hype" ou "très cool", qui se la friment un peu.
Genre, tous habillés pareil quoi... Sincèrement, j'ai vu trois femmes rondes sur toute la salle et chacune d'entre elles a subi des regards et des moqueries.
La plupart des filles du concert étaient ultra minces, genre 45 kilos. Les autres étaient du genre à se juger les unes les autres et à planquer leurs formes sous un pull autour de la taille en regardant partout si on ne regardait pas leurs fesses plus arrondies.
Vraiment... Sale ambiance!

Minorité, oui, sans doute... Enfin, j'ose espérer. Mais cette minorité te fait oublier que la majorité n'est pas comme ça et qu'il existe surement des gens qui vaillent le détour dans le public.

Quand tu vois les paroles des chansons du dernier album, visant au fait de s'unir tous ensemble pour pouvoir se battre contre diverses choses comme les extrémismes, tu te dis... Pff, les gens ont rien compris.

Et en même temps, j'ai pas envie d'être parano mais je sais qu'à chaque fois que j'vais dans un de ces concerts, je dois au moins subir un truc. A la fin, ça lourde.
Et pourtant, je marche la tête haute, je ne suis ni moche ni peu sure de moi et rien ne se voit sur mon visage.
J'ai du bide, c'est de trop... Pfff!
Puisqu'on peut pas éditer nos messages je reviens à la charge. :mrgreen:
Un peu de rhum pour me donner du courage pour pas louper les touches sur mon clavier. :roll: :lol:
Quand je vais comme client en boîte, conerts ou bars je me déconnecte complètement des gens, j'y vais pour moi, draguer, oui et non.
Non, je n'y vais pas pour ça, oui, si une fille me plaît, si le courant passe, je vais sans doute aller vers elle, c'est sûr.
Maintenant il faut bien se dire que je sors pour moi, pour me détendre moi, et les gens je les respecte tous, sans distinction aucune, même ceux qui me regardent de travers ou ceux et celles qui me mesurent du regard pour me calculer ou pour me coller une étiquette, ce qui sera assez difficile puisque je ne suis pas du tout quelqu'un qui se fait remarquer.
Dans les milieux de nuit où j'ai fait mes premiers pas (club Sm comme barman, et puis chef de bar en discothèque) on m'a appris à être discret, à fermer ma geule et à observer.Observer tout le monde, flics, macs, dealers, putes, et tutti quanti.Donc je sors pour m'amuser, point.
Le mond eautour je le respecte jusqu'à une seule limite, l'agressivité.
Je me retourne pas pour un manque de respect et je ne me bats pas pour ça non plus.
Je comprends tout à fait toute cette sale ambiance que tu décris je l'ai vécue plusieurs fois et le seul conseil que je puisse te donner mais j'ignore si c'est le meilleur c'est de marcher droit devant toi, selon tes principes et valeurs à toi et de ne pas t'occupper du reste du monde. ;)
lacrimangel a écrit:

Tu devrais en profiter de ces moulins et de cette attitude d'intolérance et de jugements pour te/vous faire à toi et à ton mari, votre petite bulle.


En fait, ça nous fait souvent marrer... On se comprend bien, lui et moi. Par contre, quand c'est récurrent, ça finit par devenir lourd car tu n'es pas tous les jours d'humeur à voir une bande de petits cons agir de cette façon.

Citation:
Pour une relation purement physique peut être je ne vais pas faire l'hypocrite ici, quel intérêt?


Note qu'en parlant de relations physiques, ce n'est pas forcément avec les minces qu'elles sont les mieux, à ce qu'on dit.

Citation:
Maintenant dans la foule aux concerts ou autres soirées goth ou métal que j'aime fréquenter je pense que le plus intéressant est au fond des gens comme partout, dans n'importe quel autre milieu.


Je dois avouer trouver davantage de tolérance et de répondant dans les soirées gays ;). J'ai beaucoup d'amis gays. Je peux même causer politique avec eux, ce qui est inconcevable ou presque ailleurs en tant que femme ;).

Citation:
Moi je trouve que t'es une fille bien, c'est pas très original mais c'est ma petite pensée du soir. =D>


Merci, je fais tout pour. Pas évident tous les jours. Avec ce qu'on subit, je pourrais devenir une garce mais... je tente de rester en accord avec moi.
43 ans près du miroir d'eau... 493
Des cons, y'en a partout. Je n'ai jamais fait attention à la réaction des sosies de Julian Casablancas, Marilyn Manson ou autres quand je vais à des concerts ou soirées rock/metal/goth même si je n'y vais pas toujours avec un des uniformes officiels. Les parisiens sont super tolérants je trouve et les anglais, c'est le top!
Même le milieu rock/metal est conformiste avec ses codes alors si on me reproche de ne pas appartenir à un des sous-groupes qui le compose (goth, métalleux etc...) FUCK!
25680
Infernaleeee a écrit:
Je suis quelqu'un d'ouvert d'esprit, de tolérant, j'ai des tonnes d'amis différents, complètement cinglés, très stables, gays, hétéros, bis, noirs, blancs, basanés, croyants ou non, présentant un problème physique ou pas.


C'est peut-être justement parce qu'il el considère comme un problème au lieu de juste y voir une particularité ou une différence.

soit dit en passant, les gens qui rêvent d'être unique et qui se confrontre à leur manque d'originalité, et aussi les gens qui au quotidien se battent pour se fondre dans la masse et la normalité ont presque toujours des problèmes avec les personnes originales, authentique ou encore juste différente d'elle.

Les premières par jalousie, car il voit en face leur échec car eux ne sortent pas de la masse, alors pour se donner de la contenance ils agressent.
les deuxièmes parce que quand il croise une personne qui ne tente pas de rentrer dans le moule, souvent ça les dépasse de voir une personne faire sa vie alors qu'eux se sacrifie pour rentrer dans la norme.

Et c'est valable partout !

Regardes sans le vouloir même toi tu parles de problème et pas de différence, de particularité ou de diversité.
Le terme de "problème" est-il anodin ?

j'imagine que cela nous arrive à tous de juger, par rapport à notre culture nos références, après c'est souvent notre éducation qui fait qu'on critique ou pas, ouvertement ou non., pas seulement notre tolérance et/ou ouverture d'esprit.

Hier dans la rue une femme d'une 50aine d'année, rondouillarde, habillée en total look militaire mais flashy jaune sur fond beige et super moulant, avec grosse bagues, chaînes en or énorme et mega lunette de soleil passe devant le café où j'étais.
Je n'ai pas pu m'empêché de le signaler à mes amis et de faire une réflexion (en langage moins consensuel je l'ai vanné et jugé sur son apparence).
Au fond en quoi me regarde la tenue de cette femme, ce ne sont pas mes affaires, c'est même assez nul de l'avoir jugé comme cela même et surtout si elle n'a rien entendu ou vue.

Cela nous arriva sûrement à tous, c'est humain, nase mais humain.
Il ne faut pas l'accepter mais relativisé.
La différence à toujours fait jaser

Bon ben j'ai écrit un patté :oops:
54 ans gard 384
Même problème pour moi avant hier à la féria de Nîmes!
La féria, c'est la fête de la ville, autour des corridas, avec du monde plein les rues, des bodegas dans tous les coins, bref du monde partout!
Nous sommes donc allés manger une paella, puis ensuite nous avons parcourus la ville pour atteindre le lieu ou avait lieu un concert de Johnny Clegg (et oui! je suis une vieille fan!).
Pendant cette marche ,je crois que j'ai vu par 3 fois les gens se moquer de moi. Deux jeunes se sont même pris un fou-rire quand l'un d'eux m'a montrée du doigt!
Cela m'a fait très mal! j'étais avec zhom mais je n'ai rien dit car il a souvent des réactions très impulsives.
Il faisait très chaud, mais j'ai gardé ma longue veste noire pour cacher un peu plus ce corps difforme que j'ai. J'en pouvais plus de la chaleur!
Heureusement, j'ai pu m'éclater au concert (super!), noyée dans la foule je passais enfin inaperçue!
Malgré tout en rentrant j'étais mal, triste, malheureuse, d'avoir encore vécu ces humiliations.
Je ne sui donc plus sortie et je ne sortirais plus pour la féria, c'est trop de honte, trop de mal-être!
Alors oui, c'est vrai, les grosses ne peuvent pas aller partout!
Pour être heureux , vivons cachés! je crois malheureusement que cela devient ma devise!
Parfois j'arrive plus à me raisonner...
5030
Y'a quelques années, je faisais énormement de festivals ou de concerts en belgique, lux ou allemagne, mais j'ai jamais été confronté à ce genre de soucis...

Au contraire, je me suis toujours senti plus à l'aise pour "faire la fête " dans ces 3 pays qu'en france!!!
J'ai toujours eu l'impression justement que mes rondeurs ne tickaient pas autant qu'en France!!
37 ans affalée à côté d'une bière 533
Salut Missplouplou!

missplouplou a écrit:

Il faisait très chaud, mais j'ai gardé ma longue veste noire pour cacher un peu plus ce corps difforme que j'ai.


C'est peut-être ça, quelque part le problème :-k
Les gens doivent te percevoir comme quelqu'un de "faible", à mon avis ça ne passe pas inaperçue quelqu'un avec une veste en plein cagna ( je sais pas comment ça s'écrit, lol) !
Moi quand j'étais ados je montrais pas mes bras, et crois que ça se remarque quand il faut chaud, quelqu'un qui se couvre...J'ai déjà des remarques genre " mais pourquoi t'enlèves pas ta veste?" etc...
En fait je crois que ça vaut pas le coup de se cacher pour éviter que les gens se moquent... Au contraire on gagne bien plus à s'habiller de façon à se sentir à l'aise!!! Les cons ça restent des cons de toute manière!
Et en s'habillant léger comme tout le monde quand il fait chaud, au contraire ça permet mieux de se mélanger à la foule, parce qu'être trop habillé en pleine chaleur ça se remarque énormément, je m'en rends compte maintenant que je ne m'occupe plus à cacher mes bras!

:kiss:
doolittle a écrit:
Des cons, y'en a partout. Je n'ai jamais fait attention à la réaction des sosies de Julian Casablancas, Marilyn Manson ou autres quand je vais à des concerts ou soirées rock/metal/goth même si je n'y vais pas toujours avec un des uniformes officiels. Les parisiens sont super tolérants je trouve et les anglais, c'est le top!
Même le milieu rock/metal est conformiste avec ses codes alors si on me reproche de ne pas appartenir à un des sous-groupes qui le compose (goth, métalleux etc...) FUCK!


Sur Londres, c'est génial. J'y suis allée à un concert rock l'année dernière et il n'y avait que des gens habillés goth, quasi. AUCUN souci. Mais RIEN. Vraiment RIEN. De toute manière, je n'ai jamais eu AUCUN blème en grande bretagne tout court sauf une fois avec un... touriste français!
C'est dire :). J'adore les anglais. Ils ont du respect, ils se foutent pas mal de la manière dont tu es.

Honnêtement, si je devais me foutre de la tronche de tous les gens que je trouve moches ou auxquels je trouve un défaut physique, j'aurais pas fini.
X
81 ans 2365
Je file faire des courses et puis je viens m'occuper de ce sujet-là moi. ;)

Beaucoup à dire :lol:
Anne a écrit:
Regardes sans le vouloir même toi tu parles de problème et pas de différence, de particularité ou de diversité.
Le terme de "problème" est-il anodin ?


J'entendais par là une maladie, un handicap, pas le fait d'être gros, grand, petit :). Mais je comprends que la précision n'était pas donnée. No Soucy. Pour le haut du message : je fais la même analyse que toi. Je suis frappée par le nombre de moutons de Panurge qui ne supportent pas de voir les autres s'assumer tels qu'ils sont sans en avoir honte.

Citation:
j'imagine que cela nous arrive à tous de juger, par rapport à notre culture nos références, après c'est souvent notre éducation qui fait qu'on critique ou pas, ouvertement ou non., pas seulement notre tolérance et/ou ouverture d'esprit.

Voui mais personnellement, j'admets la critique du moment qu'elle soit constructive et qu'elle ne se base pas sur les choses que les gens n'ont pas choisi. Personnellement, il y a des choses que je n'aime pas : l'irrespect, la frime, la droite, le racisme, l'homophobie etc. Mais j'évite toujours les jugements et je préfère la discussion. Je crois que la richesse naît de la discussion. Pour tout te dire, il y a quelques années, ado, je ne connaissais pas d'homosexuels et je me faisais un tas de préjugés issus de mon éducation. Quand j'ai commencé à rencontrer des homosexuels, j'avais un peu de mal à concevoir leur façon de vivre. Mais en discutant, je suis devenue hypra... même pas tolérante... C'est logique pour moi. Simplement parce que j'ai cessé de me baser sur des préjugés et que je me suis ouverte...
Donc je crois que l'éducation, on peut aussi la dépasser, on peut tout régler par la discussion. Malheureusement, il y a des gens qui s'en fichent.

Citation:
Hier dans la rue une femme d'une 50aine d'année, rondouillarde, habillée en total look militaire mais flashy jaune sur fond beige et super moulant, avec grosse bagues, chaînes en or énorme et mega lunette de soleil passe devant le café où j'étais.
Je n'ai pas pu m'empêché de le signaler à mes amis et de faire une réflexion (en langage moins consensuel je l'ai vanné et jugé sur son apparence).
Au fond en quoi me regarde la tenue de cette femme, ce ne sont pas mes affaires, c'est même assez nul de l'avoir jugé comme cela même et surtout si elle n'a rien entendu ou vue.


Voui, c'est assez naze mais en même temps, c'est un choix de s'habiller comme ça, aussi. Personnellement, c'est vrai qu'il existe des styles vestimentaires qui me font rire. Mais plus car les gens se fondent dans un moule abominable ou qui, par leur attitude, méprisent autrui, montrent leur pseudo supériorité et s'exhibent aussi très fort en cherchant à tout prix à être "sexy". Personnellement, je n'aime pas ce qui nuit à l'image de la femme. Or, je trouve qu'on retourne en arrière au sujet des acquis féminins, ces derniers temps. La femme n'a plus l'obligation d'élever les mômes et de faire la vaisselle mais elle DOIT être "sexy". Certes... Quel intérêt d'attirer sexuellement la terre entière ? Ne serait-ce pas réservé à son mec ou aux personnes que l'on convoite ? A moins que l'on convoite la terre entière ? Là dessus, je peux critiquer et émettre un jugement. Mais je n'attaque pas le physique d'autrui, j'attaque une façon de nuire à l'image de la femme. C'est bien entendu éducationnel.
37 ans Bruxelles 7458
Infernaleeee a écrit:
Personnellement, je n'aime pas ce qui nuit à l'image de la femme. Or, je trouve qu'on retourne en arrière au sujet des acquis féminins, ces derniers temps. La femme n'a plus l'obligation d'élever les mômes et de faire la vaisselle mais elle DOIT être "sexy". Certes... Quel intérêt d'attirer sexuellement la terre entière ? Ne serait-ce pas réservé à son mec ou aux personnes que l'on convoite ? A moins que l'on convoite la terre entière ? Là dessus, je peux critiquer et émettre un jugement. Mais je n'attaque pas le physique d'autrui, j'attaque une façon de nuire à l'image de la femme. C'est bien entendu éducationnel.

Je crois que la notion de "sexy" est bien trop relative pour qu'on puisse mettre des généralités sur pied.
Personnellement, quand je veux être sexy, ce n'est pas pour attirer les gens mais pour me plaire à moi (puis parfois à mon copain dans l'intimité mais là j'en rajoute 2 ou 3 couches de "sexy" :lol:)!
En fait, je me rends compte que je ne sais même ce que veut réellement dire sexy... Pour moi c'est être jolie et ressembler à ce qui pourrait éventuellement m'attirer (je n'ai jamais eu d'aventure avec une femme mais je me dis que si mon compagnon est un homme, c'est plus dû au hasard et/ou au conformisme qu'à un réel choix). Alors être sexy c'est peut-être mal pour toi mais moi ça me fait du bien. :)
J'ai besoin de me plaire sinon je déprime. Evidemment que c'est un manque de confiance en soi (ou plutôt un problème d'estime de soi) quelque part mais on y pallie comme on peut et cette solution n'est pas la plus mauvaise à mon avis.
Ceci dit, je suis atrocement hors sujet!
B I U