MENU Le Forum Vive les rondes Connexion

mon cas à moi...help!

3544
Hello Les filles

Je me confie ici, parce que 1) je sais que vous serez de bon conseil et franches , 2) je ne vois ma psy qu’en Aout….prêtes pour  
un pavé ?GO !

Voilà, je suis avec Chéri depuis juillet 2008.
C’est un garçon gentil, calme, doux, patient, compréhensif, il fait la vaisselle, le ménage, sort les poubelles, fait le lit, et repasse ses fringues tout seul (oui je fais des choses aussi, je vous assure !)
Bref, le mec « idéal » dont beaucoup rêvent.
Quand je me suis mise avec, je le trouvais trop timide, trop calme mais je lui ai donné sa chance. Vu l’ambiance chez moi à l’époque, un copain calme et tendre c’est tout ce qu’il me fallait. Et effectivement c’était le panard ! toujours gentil, attentionné, patient, ca me changeait des bagarres incessantes avec ma mère.
BREF, suite logique des choses on s’installe en Sept 2010. Moi je fuis la maison familiale et lui voulait s’installer. Tout va bien, malgré les ptites disputes (moi bordélique, ca l’agace). Ma mère met la pression « vous allez pas vivre comme des pigeons pendant des années non ??? », il parle mariage moins d’un an apres notre installation. Fiançailles en Septembre 2011. Débuts des préparatifs pour le mariage. Je m’occupe de tout, et ca me prend tout mon temps et mon énergie (et nos economies). Je n’ai pas le temps de réfléchir. Juste avant le mariage je ressent un genre de « malaise » comme si je n’avais « pas envie » , mais je mets ca sur le compte du bordel intégral dans la famille (ben oui j’epouse un belge !) et des disputes qui en découlent.
Je précise que ma libido était à 0 et que les rares fois où on l’a fait, je n’y ai pas trouvé mon compte… mais je ne m’y attarde pas…autre chose a penser…le boulot, le mariage, la famille,..
Vient le mariage, tout se passe bien. Depuis le mariage, l’attitude de ma BM(belle-mère) a changé, je lui ai volé son fils, elle fait chier, je ne la vois plus depuis 2 moins au moins.
Sa sœur ne nous parle quasi jamais, son frère a déclaré la guerre depuis Fevrier 2012 (je me suis ramassé une tarte de la part de son mari), et donc voilà…ambiance..
Rajoutons là-dessus mon opération en fin février dernier. Il a été adorable et a passé du temps avec moi. Il n’y a pas à dire , il est chou.
Mais voilà…je l’aime, je le sais, mais j’ai vraiment l’impression de ne pas l’aimer assez, en tout cas moins que lui ne m’aime…et qu’il mérite qu’on l’aime plus que ça, surtout adorable comme il est.
Je sais qu’il ferait un époux super et un papa formidable sur le long terme, mais malheureusement je n’ai pas de papillons dans le ventre en pensant à lui…et je n’en ai jamais eu .
Je me rends compte que j’aurais pu me rendre compte de ça plus tôt, mais il n’y aucune ‘raison flagrante ‘ de rupture, tout le monde autour de moi l’adore, «qu’est ce que tu veux demander de plus ? » me dit-on… et puis il ne mérite tellement pas que je lui fasse mal…pcq si je m’en vais, je vais l’anéantir…je le sais.

On change d’appart a la fin du mois… peut être des vacances en septembre (on est encore jamais parti ensemble)… j’espère que ca va redonner un peu de peps a notre couple…

Je me dis juste que si je me fais chier dans mon couple a 27 ans, eh ben autant crever de suite…

Je suis perdue… tout se chamboule dans ma tête…

Help !
37 ans Toulouse 817
Difficile ce qu'il t'arrive là MmeStrass !

Pour te répondre, je ne peux que m'appuyer sur ce que je connais, ma propre histoire.

J'étais avec mon amis depuis 2ans, on vivait ensemble, il allait me demander en mariage je le savais. Il m'aimait comme un fou. J'étais sa première, tout comme toi. Moi je l'aimais bien mais... quelque chose clochait. Au fur et à mesure ce petit quelque chose qui clochait est devenu source d’agacement. Je me montrais très injuste envers lui et provoquais des disputes pour rien, juste parce qu'il m'énervait en étant lui même...
J'ai finalement pris la décision de partir, il a été anéanti c'est vrai, et moi j'ai galéré pendant longtemps avec des relations toutes plus foireuses les unes que les autres. J'ai même regretté à un moment de l'avoir quitté, me disant que finalement l'amour tel que je le rêvais n’existait pas.
Aujourd'hui, depuis 6 mois en fait, je me rend compte que j'ai bien fait de le quitter, mais je me rend compte de ça uniquement parce que j'ai rencontré quelqu'un d'autre, quelqu'un de bien aussi, mais qui me fait vibrer en plus.

Toi tu n'en es pas encore au stade où il t'agace. En plus tu dis que tu l'aimes. Il y a donc peut être un espoir pour faire revivre cette flamme.
Pourquoi ne lui parlerais tu pas de ton sentiment de malaise ? Je te dis pas de lui faire peur non plus mais si tu lui parlais du train-train quotidien qui te pèse, que tu n'as pas envie de t'enliser dans la routine du couple etc ?
Et ce malaise, est-ce qu'il est vraiment du à tes sentiments envers lui ou à ta vie en générale qui te laisse peut être un sentiment de quelque chose de moins intense que ce que tu espérais vivre.
Vous sortez souvent ? Et pourquoi pas essayer de nouvelles choses autant qu'en sortie qu'au lit, histoire de mettre un peu de piquant. Les vacances vont vous faire du bien, vous aurez plus de temps pour agrémenter votre vie de petites choses inattendues, mais ça serait bien que tu en parles avec lui sinon il ne pourra pas le deviner de lui même que tu as besoin de quelque chose de plus intense.

Bon courage Madame
S
85 ans 4896
je me suis déjà un peu exprimée dans le post etat d'esprit.

Mais je rajoute certaines choses.

Tu ne l'aimes pas comme il mérite dis-tu, mais cela ne doit pas interférer dans ce que tu dis, car seul lui peut dire ce dont il souffre dans votre couple.

Par contre, ton histoire me fait penser à celle de mon amie, elle a épousé l'homme "parfait" aux yeux de sa famille, de ses proches etc,, sans avoir les papillons dans la ventre et ressentir beaucoup de désir pour lui (alors qu'elle peut en ressentir fortement pour quelqu'un d'autre elle l'a testé, donc ce n'est pas un problème de libido).

Résultat des courses, il est un mari que beaucoup d'amies continuent à lui envier (pas moi, le mien me convient). Elle est coincée dans cette relation car elle ne se sent absolument pas capable de gérer ses trois garçons toute seule la semaine, car il est un papa très présent.

Elle l'aime beaucoup pourtant, mais elle ne l'aime pas.

Si au départ, il lui disait quand elle exprimait son mal etre "je suis désolé de ne pas te rendre heureux" actuellement il ne dit plus rien, il souffre en silence, muré et c'est encore pire qu'avant.

Elle avait ressenti les memes choses que toi avant son mariage (enfin le meme genre de chose) mais elle est tombée enceinte et du coup ils se sont mariés.

Alors en premier lieu je me sers de cet exemple pour illustrer que je pense que parfois il faut savoir s'écouter dans ce genre de choses et ne pas céder à une pression quelconque pour se marier, mais en aucun cas je ne peux me permettre de dire que c'est la meme histoire, toi seule peut savoir ce que cette histoire résonne en toi.

Effectivement dans des couples, il y a des passages, des hauts, des bas, mais pour ma part, je reste persuadée que pour passer ces passages difficiles de remise en question qu'on peut vivre dans une longue vie de couple, il faut avoir eu une période ou tout était "facile" c'est à dire qu 'il n'y avait pas de problème de désir, de gros doute etc... .

Maintenant, une chose est sure, si tu décidais de le quitter par exemple, tu le feras énormément souffrir, mais il s'en relèverait et aurait la chance de rencontrer quelqu'un a qui il plairait comme il est, qui le désirerait comme il est également.

Mon frère a été démoli quand sa femme l'a quitté, après des années de reproche, t'es trop ceci ou cela, tu me rends pas heureuse etc..., pourtant 1 an, après il rencontrait une femme qui a complètement été séduite par ce qu'il était dans sa globalité et ils sont heureux depuis 20 ans maintenant, il a adopté sa fille et c'est un plaisir pour moi de les voir ensembles.

Donc ce que je voudrais dire c'est que tu restes si tu as envie de rester mais pas pour lui éviter des souffrances car de toute façon il souffrira.

Apres, tu as une histoire familiale très complexe et ce n'est certainement pas pour rien que tu as été attiré par le genre d'homme qu'est ton mari. Par contre, si tu ne l'as jamais tellement désiré, c 'est pas évident.

Tu pourrais lui dire que tu lui proposes d'aller consulter un sexologue par exemple pour essayer de voir ce qui ne joue pas exactement dans votre couple.

Ensuite pour la formulation sois attentive à parler toujours de toi et non pas de lui c 'est dire ne pas dire "tu n'es pas assez ceci ou cela pour que je ressente du désir" mais plutot "je ne ressens pas de sésir actuellement, j'aimerais bien essayer de trouver les causes, serais-tu d'accord de m'accompagner dans cette démarche auprès de quelqu'un.
56 ans calvados 16079
Coucou MmeStrass, normal que ce ressenti te chagrine et te travaille, on le serait à moins.

Mon avis (de vieille, comme une maman en sorte) serait de te dire que si tu t'es trompée il vaut mieux que tu t'en rendes compte tout de suite que 3 enfants et une maison plus tard.
Certes cela fera des dégâts mais vous êtes jeunes tous les deux.

Je ne pense pas que cela puisse revenir (désolée d'être pessimiste). Il a peut être été la personne qu'il te fallait à un certain moment mais plus celle qu'il te faut actuellement (même s'il est super)

Tu n'es pas coupable de ces changements qu'apportent la vie, quand on est jeune on évolue et pas toujours de façon similaire dans un couple.

Si tu étais ma fille je te dirais :
Relis ce que tu as écrit c'est révélateur et pense à ton avenir. Te vois-tu dans 15 ans avec lui ou non ?

Bisous ma belle
52 ans 2646
Note tout d'abord que tu n'es pas mariée avec ta belle-famille... Si ça se passe bien, vous fréquentez, sinon, vaut mieux laisser courir et vivre sa vie.

Oui par certains côtés c'est l'homme idéal de l'aspirateur et de la vaisselle... Pas très viril tout ça, mais bon, ça doit être son caractère perfectionniste...

Je vois pas bien le "bordel intégral" en épousant un belge? Qu'est-ce qu'ils ont en + ou en - ???
Pour le coup de la libido à 0, ça c'est vraiment embêtant, il ne s'en aperçoit pas ?
Il ferait bien de lâcher le fer à repasser et brandir le plumeau (désolé ! :oops: mais c'est direct ma pensée)
Oui lui demander si cette vie lui convient... Et ce qu'il propose pour arranger ton mal-être.
Les vacances ne peuvent faire que du bien, mais ça c'est temporaire.
52 ans 2646
ClauBreizhPolska a écrit:
Te vois-tu dans 15 ans avec lui ou non ?
TB ! C'est la question qui tue, ça!
O
99 ans 10517
Poirier a écrit:

Oui par certains côtés c'est l'homme idéal de l'aspirateur et de la vaisselle... Pas très viril tout ça, mais bon, ça doit être son caractère perfectionniste...



pââââârdooooon ?
56 ans calvados 16079
Poirier a écrit:
ClauBreizhPolska a écrit:
Te vois-tu dans 15 ans avec lui ou non ?
TB ! C'est la question qui tue, ça!


Oui mais nécessaire.

Parfois on peut tenter de croire que ça repartira mais ça ne repart pas .
32 ans 450
Il m'est arrivé la meme chose qu'a toi à peu pret.
Je suis tombé amoureuse d'un garcon adorable suite a une rupture ou j'avais besoin de quelqu'un de calme et de stable.
On est resté longtemps ensemble (7ans) et on est sorti ensemble au lycée j'étais sa premiere vrai copine.
Mais jamais je n'ai ressenti les fameux papillon dans le ventre, et meme si j'étais heureuse avec lui car il était super gentil, drole, patient, en plus il faisait la cuisine le ménage ect et bien au fond de moi je sentais que ce que je ressentais pour lui c'était une profonde affection mais pas l'amour le vrai avec un grand A.
Biensure je savais que si je l’épousai ce serai le mari et le papa idéal ensuite pour former une famille heureuse, donc finalement je suis restée avec lui.

Jusqu'au jour ou en allant au cinéma je suis tombée sur un homme et la coup de foudre, papillon dans le ventre et la certitude de savoir ce que c'est que "le grand amour".
Donc la j'ai du me résoudre à le quitter.

Il a souffert fait une depression mais un an et demi après il a trouvé quelqu'un et est heureux aujourd'hui.
Bref tout ca pour dire qu'il faut que tu écoute tes sentiments, si tu sens que ce n'est pas "le bon" au fond de toi alors il faut partir.
S
85 ans 4896
Poirier a écrit:
Note tout d'abord que tu n'es pas mariée avec ta belle-famille... Si ça se passe bien, vous fréquentez, sinon, vaut mieux laisser courir et vivre sa vie.

Oui par certains côtés c'est l'homme idéal de l'aspirateur et de la vaisselle... Pas très viril tout ça, mais bon, ça doit être son caractère perfectionniste...

Je vois pas bien le "bordel intégral" en épousant un belge? Qu'est-ce qu'ils ont en + ou en - ???
Pour le coup de la libido à 0, ça c'est vraiment embêtant, il ne s'en aperçoit pas ?
Il ferait bien de lâcher le fer à repasser et brandir le plumeau (désolé ! :oops: mais c'est direct ma pensée)
Oui lui demander si cette vie lui convient... Et ce qu'il propose pour arranger ton mal-être.
Les vacances ne peuvent faire que du bien, mais ça c'est temporaire.


poirier, il y a des femmes qui n'ont aucun problème de désir avec un homme qui passe l'aspirateur, je te signale comme cela en passant.

Et épouser un belge c'est parce que la famille de Mme strasse ne l'est pas tout simplement.
52 ans 2646
grande_ourse a écrit:
pââââârdooooon ?
Non, rien... Tout va bien... J'ai dû mal me faire comprendre (pas taper!!). Eh c'est bon, je suis pas dans le trip "papa fume la pipe et lit le journal alors que bobonne récure tout..."
Simplement, ça m'a étonné, ce profil de mari fou du ménage!
O
99 ans 10517
j'ai eu peur. pour toi. J'ai connu plein de mecs maniaques du ménage. ça n'est pas génétiquement féminin !
30 ans Tours 2857
grande_ourse a écrit:
j'ai eu peur. pour toi. J'ai connu plein de mecs maniaques du ménage. ça n'est pas génétiquement féminin !


plussmille.

Sinon je ne sais pas trop quoi te dire :s. Tu lui as parlé de tes doutes ?
C
36 ans Isère 2330
Bonjour MmeStrass,

Je suis vraiment navrée de lire ça et triste, vraiment. :kiss:

J'ai une question, tu y réponds si tu veux et si tu as la réponse bien sur:
Qu'est ce qu'il te manque chez lui pour avoir les papillons?
Est-ce que tu arrives à identifier "les trucs" qu'il te manque?


J'ai eu cette période avec mon mari (bien avant le mariage, c'était en 2008 je crois, ça faisait 5 ans que nous étions ensemble), j'avais l'impression d'être en coloc avec mon meilleur ami, on ne partageait plus rien sexuellement parlant, on s'engueulait souvent, et pour rien.

Je ne pense pas que te dire comment on s'en est sorti t'aidera, car ce qui a été applicable pour nous, ne le sera pas forcément pour toi.

Juste, à un moment donné, je me suis posée des questions fondamentales, et la première a déjà été posé par Clau il me semble: tu te vois avec lui dans 15 ans, et si oui, heureuse?
3544
ClauBreizhPolska a écrit:

Si tu étais ma fille je te dirais :
Relis ce que tu as écrit c'est révélateur et pense à ton avenir. Te vois-tu dans 15 ans avec lui ou non ?


ben je sais pas ...je pense que je m'ennuierais...même si , comme j'ai dit, ce serait un papa top etc...
:(
B I U